Samba Sy insiste auprès de ses services sur la planification budgétaire

15 - Mars - 2019

Le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Samba Sy, souligne la nécessité d’améliorer la planification et le suivi de l’exécution budgétaire de son département, compte tenu des difficultés enregistrés par ses services en 2018 en matière d’ordonnancement des dépenses.

Il appartient aux différents services concernés "d’améliorer la planification et le suivi de l’exécution budgétaire qui constitue un facteur clé de performance", a-t-il déclaré à l’ouverture jeudi à Saly-Portudal (Mbour) d’un atelier d’évaluation (14-15 mars) des activités déroulés par le ministère du Travail en 2018 et de validation des Plans de travail annuels (PTA) de 2019.

Samba Sy a fait état de difficultés rencontrées par son département au titre de la gestion budgétaire 2018, lesquelles portent notamment sur l’insuffisance de crédits pour l’ordonnancement des dépenses prévues.

Dans un contexte de transparence budgétaire et de reddition des comptes, a-t-il indiqué, la pratique des rapports mensuels d’exécution de crédits instituée sur instruction du Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, devrait être poursuivie par tous les administrateurs de crédits du ministère du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions.

"J’engage une nouvelle fois la Cellule d’études et de planification (CEP), en synergie avec les différentes directions et services de mon département, à assurer efficacement le suivi-évaluation de tous les Plans de travail annuels (PTA) qui seront validés à la fin de cet atelier (...)’’, a ajouté Samba Sy.

Selon le ministre du Travail, ladite cellule devra en outre œuvrer à mettre à la disposition des directions et services "des informations de qualité permettant d’apprécier objectivement l’état d’avancement de la mise en œuvre des PTA".

Le ministre s’est félicité de la contribution des agents dans la conduite des actions de son ministère au cours de l’exercice 2018, déclarée année sociale, avant d’engager les uns et les autres à œuvrer à la consolidation des résultats obtenus en 2018.

Il les a appelés à se "projeter résolument sur l’année 2019 pour relever les défis tels que la conception, la mise en œuvre, le suivi-évaluation des budgets-programmes" dans une perspective de gestion axée sur les résultats (GAR) et de reddition des comptes.

Dans ce cadre, il a signalé "quatre priorités", à savoir la promotion de l’employabilité des jeunes, la promotion des femmes à travers l’économie sociale et solidaire, la gestion de l’environnement et des villes ainsi que l’amorce du processus de l’industrialisation.

Autres actualités

25 - Mars - 2019

Tanor Diong : «le débat sur un troisième mandat de Macky Sall est prématuré»

Le débat sur un éventuel troisième Mandat du président Macky Sall est prématuré, le secretaire général du Parti Socialiste estime par...

25 - Mars - 2019

Youssou Touré crie son amertume : « A l’Apr, il y a deux poids deux mesures… »

Youssou Touré est amer, très amer. Dans cet entretien avec Igfm.sn, il crie son amertume et soutient qu’il ne reconnaît plus son parti, l’Alliance pour la...

25 - Mars - 2019

Nouveau gouvernement : Des têtes insoupçonnées vont tomber

De retour à Dakar, Macky Sall a installé ses quartiers dans sa Résidence de Mermoz où il réfléchit sur la formation de son nouveau gouvernement. Selon...

25 - Mars - 2019

Changement dans la coordination du mouvement Y en a marre: Fadel Barro remplacé par Aliou Sané

Comme annoncé, le mouvement Y en a marre a tenu son «LEUL» (Assises) les 23 et 24 mars 2019 à son QG sis aux Parcelles Assainies, Unité 16. Cette rencontre a...

25 - Mars - 2019

Contrat d’affermage de l’eau : La Sde encore écartée au profit de Suez

Rebelote dans l’affaire de l’appel d’offres international relatif à la gestion de l’eau. Le Comité d’évaluation des offres mis en place par...