Université Gaston Berger de Saint-Louis UNE ANNEE DEJA COMPROMISE

13 - Juin - 2018

A quand la reprise des cours à l’université Gaston Berger de Saint-Louis ? Aucune perspective claire pour un retour des étudiants dans les amphithéâtres. Malgré l’optimisme affiché du nouveau recteur, Ibrahima Thiaré, pour apaiser la tension et les initiatives comme « UGB Debout ! » qui a pour objectif principal de sauver l’université, la Coordination des étudiants de Saint-Louis continue de maintenir son mot d’ordre de grève illimitée. Alors que l’université de Sanar était déjà dans une situation inédite de retard sur le calendrier académique avant la mort de Fallou Sène, s’y ajoutent désormais un rectorat réduit en cendre et un service pédagogique et autres Ufr complétement saccagés, l’année académique semble déjà compromise.

L’université Gaston Berger de Saint Louis est plongée dans une crise profonde en dépit des installations Ibrahima Thiaré, nouveau recteur, et Papa Ibrahima Faye, le nouveau boss du Crous. Tous les acteurs universitaires le répètent sans cesse : l’Ugb va mal. Déjà fragilisée par le retard notoire sur le calendrier académique avant la mort de Fallou Sène, l’Ugb

est dans une situation inédite : le décor est macabre, selon le coordinateur de la section du Syndicat autonome de l’Enseignement supérieur (Saes). Patrice Corréa propose en effet, un « plan Marshall », car l’université a besoin de se remettre sur ses pieds. Face à une situation où l’université est à terre et un campus dégradé, quel processus les autorités rectorales doivent-elles engager pour redonner vie à l’université jadis connue pour ses excellents résultats ? En plus des déclarations d’intention du nouveau recteur, Ibrahima Thiaré, qui se fixe comme défi d’apaiser la tension et un démarrage des activités pédagogiques et de recherches, une structure dénommée « Ugb debout », mise en place, passe à l’action. Ugb debout ne devra pas chômer.

En effet, le rectorat est réduit en cendre, le service pédagogique et autres Ufr complétement saccagés, les ordinateurs, du matériel de travail, la documentation emportés. Malgré ces actions, la situation actuelle de l’université ne présente aucune perspective claire sur le démarrage des cours. En attendant une rencontre entre toutes les parties prenantes pour sauver les meubles, la Coordination des étudiants de Saint-Louis maintient son mot d’ordre de grève illimitée. La batterie de mesures prises récemment par Macky Sall pour améliorer les conditions de vie des étudiants, n’aura pas suffi. La coordination réclame toujours justice sur la mort de Fallou Sène et les départs des ministres Mary Teuw Niane, Amadou Bâ et Aly Ngouille Ndiaye.

En plus de la grève illimitée, l’Ugb fait face à une « situation inédite de retard du calendrier académique », selon Patrice Corréa. « Il y a des niveaux, notamment de licence 2 ou 3 qui n’ont pas encore démarré les cours de 2017/2018. Le retard est fou au point que certaines Ufr n’ont pas encore démarré les cours », faisait savoir l’enseignant chercheur. Selon lui, « il faut remettre tout en chantier. Ce n’est pas le nouveau Recteur qui va régler le problème. Il nous faut un programme de sauvetage si on veut garder le paradigme de l’excellence.

Autres actualités

17 - Août - 2018

Moustapha Niasse démonte l’opposition : «c’est une bande de frustrés et d’incompétents »

Moustapha Niasse n’entend plus laisser l’opposition s’attaquer au bilan et au régime de Macky Sall sans réagir. Joignant l’acte à la parole, sa...

17 - Août - 2018

Scandale PRODAC: Idy appelle les partenaires internationaux à éclairer les Sénégalais sur les "milliards détournés"

Le Patron de Rewmi, Idrsissa Seck a interpellé ce vendredi la Société civile ainsi que les partenaires internationaux qui avaient aidé à financer des...

17 - Août - 2018

Babacar Justin Ndiaye : " Le climat politique est très fâcheux et très dangereux pour le pays… "

A quelques jets de la prochaine présidentielle, le landerneau politique national devient de facto un champ de ruines psychologique où déballages et divulgations de secrets...

17 - Août - 2018

Marché Castor veille Tabaski : les commerçants menacent d'augmenter les prix, les clients se tournent vers Auchan

L’Aîd Al Kabîr approche à grand pas. A moins d’une semaine de la fête de la Tabaski, le prix du sac de pomme de terre et celui de l’oignon subit une...

17 - Août - 2018

Remise des rapports 2016 et 2017 du Cnra au président de la république LE DERNIER ACTE D'UN REGULATEUR

Le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), Babacar Touré a fait le point de son mandat de 6 ans à la tête du Cnra au...