Thierno Bocoum : Le début d'une ascension ?

13 - Février - 2018

La démission de Thierno Bocoum de Rewmi a été un véritable séisme politique et continue de faire débat dans les coursives du parti de Seck, mais également dans les chaumières sénégalaises. Mais l'ancien parlementaire, droit dans ses bottes, déroule tranquillement son agenda, comme si de rien n'était.

Sous ce rapport, Thierno Bocoum a porté sur les fonts baptismaux un mouvement politique dénommé "AGIR" (Alliance générationnelle pour les intérêts de la République) et a entamé dans la foulée une tournée politique sur toute l'étendue du territoire nationale.

Les premiers pas de Thierno Bocoum en tant que leader d'un mouvement politique, laisse à penser qu'il est à la tête d'un projet solide. En effet son mouvement a fini de faire un maillage complet du territoire, les étudiants estampillés "AGIR" on fait une démonstration de force lors de la grande marche de l'opposition du vendredi 9 février.

Mais au-delà de toutes ces considérations, quels sont les atouts de Thierno Bocoum sur le chemin de son destin politique ?

D'abord, le tout nouveau président d' "AGIR", s'est bâti une très forte notoriété en un temps-record, son passage à l'assemblée nationale est resté dans les mémoires. Pour une bonne partie de l'opinion publique, Thierno Bocoum a été le meilleur député de la treizième législature. A la vérité, l'ancien chargé de communication de Rewmi a été à la pointe de tous les combats au sein de l'hémicycle. En outre, en tant que président de la commission comptabilité de l'assemblée nationale, il avait donné du fil à retordre à la majorité en exigeant la transparence dans la gestion du budget de l'assemblé nationale. A ce propos, la passe d'armes entre Thierno Bocoum et Daouda Dia premier questeur de l'assemblée nationale, tonne encore dans les oreilles.

Ensuite, Thierno Bocoum s'est construit une image lisse auprès d'une bonne partie de l'opinion publique. Il est crayonné comme étant courtois, accessible et très bon débatteur. Il fait incontestablement partie des rares hommes politiques qui donnent encore envie de suivre un débat politique. Ses sorties médiatiques sont toujours pertinentes, il décline son discours dans un français limpide, dépouillé de toutes approximations ou dans un wolof qui fleure bon le terroir. En somme, il bénéficie d'un capital sympathie et d'un bon coefficient charismatique.

Enfin, Thierno Bocoum est en train de surfer sur la vague d'exaspération d'une bonne frange des sénégalais envers le système politique classique, ce n'est pas pour rien que son discours séduit beaucoup chez les jeunes et les primo-votants. À l'instar d'Emmanuel Macron en France, Thierno Bocoum pourrait déjouer les pronostics ou les projections des "météorologues" politiques et tel un typhon balayer le système politique classique et créer la surprise.

Au demeurant, beaucoup d'observateurs et d'analystes s'accordent à dire, qu'au vu de ses attributs, s'il bénéficie de vents favorables, Thierno Bocoum peut aller loin en politique.

Jusqu'où ira Thierno Bocoum ? L'avenir nous le dira…

Au demeurant, la scène politique sénégalaise est une mare à crocodiles, Bocoum devra veiller à ne pas faire d'erreur politique et apprendre à passer entre les gouttes, s'il veut avoir une communauté de destin avec les sénégalais.

Autres actualités

24 - Février - 2018

1,8 milliards dérobés à la douane : d’intenses transactions initiées pour éviter la prison

La commission d’enquête de la douane pour résoudre le mystère des 1,8 milliards de francs CFA dérobés de leurs caisses a livré son verdict mettant...

24 - Février - 2018

Le Cos/M23 Sur « Le Pied De Guerre »

Le Président Abdourahmane Sow coordinateur de la (Commission Orientation et Stratégies)COS/M23 a fait face à la presse pour fustiger la démarche qu’a...

24 - Février - 2018

Aly Ngouille Ndiaye livre ses chiffres: "92% des cartes d'électeurs ont été retirées"

Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé sur le problème lié à la disponibilité et au retrait des cartes d'identité biométriques. Aly...

24 - Février - 2018

Khalifa Sall et le mois de mars : une histoire en dents de scie

Décidément le mois de mars marque d’une certaine manière la vie politique du maire de la capitale sénégalaise, Khalifa Sall. En effet, ce dernier qui...

23 - Février - 2018

Abdoulaye Daouda Diallo annonce l’interdiction de la circulation interurbaine entre 22h et 6h du matin

Le gouvernement du Sénégal a décidé d’interdire prochainement la circulation interurbaine entre 22 heures et 6 heures, pour lutter contre la récurrence...