Ngathie Naoude/ dégradation des sols, absence de politique socio-économique, infrastructurelle et éducative CES MAUX QUI HANTENT LE SOMMEIL DES JEUNES « ECOLO» DE LA LOCALITE

29 - Janvier - 2019

Le Conseil communal des jeunes de Mbadakhoune et Ngathie Naoudé, soutenu par d’autres camarades du collectif des jeunes en lutte contre la dégradation des terres, a craché le week-end dernier le feu sur la personne du maire Yaye Fatou Diagne.

Très remontés contre cette dernière à cause de la manière dont elle gère la cité qui n’est pas du tout appréciée dans leur grande majorité, ces jeunes entendent ouvrir un bras de fer pour sortir de l’ornière et installer leur territoire sur la piste du développement. En effet, leur colère découle d’un certain nombre de besoins que les populations locales ont toujours revendiqués sans succès et su lesquels les autorités locales semblent fermer les yeux. Il s’agit du phénomène de dégradation avancée des sols par la forte présence du sel.

Un effet naturel certes, très alarmant dans la commune de Ngathie Naoudé mais que les jeunes ont tant soit peu déploré avec la passivité dont leur commune a fait montre pour trouver des solutions alternatives à ce problème qui entraine aujourd’hui une baisse considérable dans la production agricole locale. Outre l’absence de programmes relatifs à l’assainissement du cadre environnemental, à la réalisation de pistes de production et routes, et aussi la forte présence de fluor dans l’eau de consommation, ces jeunes disent avoir enregistré le plus grand nombre d’incohérences et d’incompétences dans la politique accordée à l’Education et la santé.

Les étudiants ressortissants de la localité ne bénéficient guère de subventions municipales, ni de logements dans leurs villes d’accueil et beaucoup d’entre eux quittent prématurément les universités et centres d’études supérieures, faute de moyens. Aujourd’hui, riche de 60.000 hts, la commune de Ngathie Naoudé ne dispose que de deux (2) postes de santé, relèvent ces jeunes, et peine encore à satisfaire ses populations dans certains services liés à l’accès à l’énergie, au téléphone, aux infrastructures de base et à la micro finance.

Autres actualités

23 - Mars - 2019

Plaidoyer pour l’élargissement de la route Dinguiray-Taïba Niasséne

Le porte-parole du khalife de Médina Baye, Cheikh Makhy Cissé, a plaidé, vendredi, pour l’élargissement de la route Dinguiray-Taïba Niasséne....

22 - Mars - 2019

Kaolack : le PADESS va injecter plus de 983 millions pour la construction de 18 infrastructures

Le Programme d’appui au développement économique et social du Sénégal (PADESS) va injecter en trois ans plus de 983 millions de francs CFA dans la région...

21 - Mars - 2019

Kaolack : les innovations du PACASEN magnifiées

L’adjoint au maire de Kaolack chargé de la formation et de l’éducation, Elimane Mandiaye Cissé, a magnifié les innovations apportées par le Projet...

20 - Mars - 2019

Kaolack : 2800 militaires et civils attendus pour le défilé du 4 avril

Le commandant de la zone militaire Numéro 3, Sayfoulay Sow, a annoncé que 1800 civils, 1000 militaires et 40 véhicules militaires vont participer au défilé...

20 - Mars - 2019

30 millions CFA de la mairie aux femmes de Toubacouta

La marie de Toubacouta (Foundiougne) a octroyé un financement de 30 millions de francs CFA aux femmes de la commune, un appui destiné à contribuer au renforcement de leur...