LATMINGUE - REFLEXIONS SUR LE CONCEPT AGRICULTURE/ EMPLOI LES JEUNES EXPLORENT LES PORTES DES OPPORTUNITES

23 - Septembre - 2016

LATMINGUE - REFLEXIONS SUR LE CONCEPT AGRICULTURE/ EMPLOI LES JEUNES EXPLORENT LES PORTES DES OPPORTUNITES

Les jeunes de la commune de Latmingué, regroupés autour de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer), ont procédé au lancement d’un forum sur l’emploi des jeunes et le rôle que l’agriculture peut jouer dans ce secteur. Présidée par le maire de la commune et directeur de l’horticulture, Dr Macoumba Diouf, cette journée a aussi été une occasion pour les jeunes Latminguois de reboiser d’importants périmètres de terrain en mettant sous terre un effectif de 3000 plants dont 500 espèces fruitières afin de faire face à l’avancée progressive de la bande salée.

Compte tenu de l’ampleur des mouvements de la population jeune vers l’Europe, avec tous les risques que cela comporte et l’exode des jeunes ruraux dans les capitales régionales sénégalaises, la Cojer de Latmingué a pris l’initiative d’organiser ce genre de rencontre pour répondre favorablement aux recommandations données par le ministre de la Jeunesse, de l’emploi et la construction citoyenne, Mame Mbaye Niang, lors des vacances citoyennes passées. Il était aussi question de s’investir pour fixer les jeunes dans leurs terroirs et contribuer à l’arrêt des flux migratoires qui ont atteint ces dernières années des proportions inquiétantes partout sur le territoire national.

Dans un autre aspect, les jeunes républicains de Latmingué ont jugé utile de mettre en cohérence le concept «Yoonu Yokkuté » et le nouveau Plan Sénégal Emergent au sein de leur commune. Autrement dit, faire de Latmingué et ses environs, un territoire compétitif, viable et porteur d’un développement durable comme il est pressenti dans le nouveau programme sénégalais d’émergence des pôles territoriaux. Une manière pour eux de traduire activement la politique définie par le chef de l’Etat au plan local et servir d’exemple aux autres collectivités du pays. Et pour y parvenir, les jeunes ont compris qu’il faut solutionner et ouvrir les portes d’un certain nombre d’opportunités. Ainsi s’agira-il pour eux de lutter d’abord contre la présence du sel sur les terres arables en y introduisant des espèces végétales tolérantes pour accroître le niveau de pluviométrie dans la zone. Ensuite, réfléchir autour d’un programme durable de développement de l’agriculture, particulièrement de l’horticulture, la seule activité agricole capable de garantir durablement la sécurité alimentaire et offrir des emplois à toutes les couches de la société.

Grâce au concours de l’Agence nationale « Eco village » et celle de la promotion de l’Emploi des jeunes qui accepte de financer les projets de Latmingué jusqu’à hauteur de 20 millions F Cfa au minimum, les jeunes promettent ainsi de ficeler plusieurs centaines de projets allant de l’agriculture jusqu’ à l’embauche et l’aviculture. Compte tenu de la faiblesse des infrastructures hydrauliques et le manque criard des points d’eau dans cet environnement, ces jeunes par la voix de leur maire Macoumba Diouf, ont aussi interpellé l’Etat pour un accompagnement sans faille des communes dans le processus de la maîtrise de l’eau. Ils ont cependant fait allusion à l’utilisation du potentiel énorme à travers les forages agricoles dont 300 sont aujourd’hui ouverts au maraichage et autres activités du genre. Dans la même dynamique, ils ont pointé du doigt l’exploitation des bassins, marres et marigots et du réseau local des puits pour lesquels ils sollicitent des pompes solaires.

Autres actualités

07 - Janvier - 2020

Nioro : L’IEF rappelle aux nouveaux enseignants la noblesse de leur métier

L’Inspecteur de l’éducation et de la formation de Nioro du Rip, Baba Thiam, a rappelé, lundi, aux nouveaux enseignants, la noblesse de leur métier....

28 - Décembre - 2019

Kaolack : les travailleurs de la SONACOS dénoncent la mise en arrêt de travail de 347 saisonniers

Les membres de la section syndicale des travailleurs de la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (SONACOS) ont tenu un sit-in,...

24 - Décembre - 2019

Nioro du Rip : les postes de santé sollicités pour alimenter la banque de sang

Le responsable de la banque de sang de l’hôpital de Nioro du Rip (centre), Cheikh Ndiaye, souhaite l’implication des postes de santé de ce département dans la...

21 - Décembre - 2019

Violences faites aux enfants : 178 cas recensés entre Dakar, Kaolack et Kolda

Quelque 178 enfants victimes de violences ont été recensés dans les régions de Dakar, Kaolack et Kolda, a indiqué, vendredi, à Kaolack (centre),...

17 - Décembre - 2019

TGI de Kaolack : un homme condamné à 7 ans de prison

La chambre criminelle du tribunal de grande instance (TGI) de Kaolack (centre), a condamné, lundi, un homme de 25 ans à 7 ans de prison et 15 millions d’amende. Le...