Decroix : «J’ai dit à Madické…»

11 - Octobre - 2018

Mamadou Diop Decroix regrette la décision de Madické Niang de se présenter à la présidentielle de 2019 contre la volonté de son parti, le Pds, et de son chef, Abdoulaye Wade. Et il a tenté de faire entendre raison à celui qui était jusque-là le président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie.

«Je lui ai dit : ‘À ta place, je ne me séparerais pas de Wade’. C’est cela qui me paraît politiquement juste», confie le secrétaire général d’AJ dans un entretien avec L’Observateur.

«En politique, je préfère l’analyse aux calculs, jure Decroix. J’essaye de raisonner sur la base de ce qui me paraît simple à comprendre. Si Madické se propose comme recours, cela suppose que le Pds renonce à l’option de son congrès qui a désigné Karim (candidat du parti pour la présidentielle de 2019) ; ce qui me semble pas possible pour le Pds. Or une élection, surtout présidentielle, suppose un appareil difficile à construire en un laps de temps aussi court.»

Autres actualités

15 - Mars - 2019

Lancement imminent d’un emprunt obligataire sur le marché de l’Uemoa : Dakar cherche 135 milliards F Cfa

L’Etat du Sénégal est à la recherche de financements sur le marché régional de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa)...

15 - Mars - 2019

Samba Sy insiste auprès de ses services sur la planification budgétaire

Le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Samba Sy, souligne la nécessité d’améliorer la...

15 - Mars - 2019

Prison de Reubeus : Idrissa Seck rend visite aux jeunes de l’opposition détenus

Idrissa Seck s’est rendu hier à la Maison d’arrêt et de correction de Reubeus (Mac) pour rendre visite aux jeunes de l’opposition détenus. Du moins, selon...

15 - Mars - 2019

Prochain gouvernement: Macky a déjà fait son casting

La composition de la prochaine équipe gouvernementale du président réélu est dé acté. Selon l’Observateur, Macky a déjà fini de e...

15 - Mars - 2019

Pour exiger la libération immédiate et sans condition des «otages politiques» : Le FDS propose à l’opposition de former un gouvernement parallèle le 02 Avril prochain

Suite à la publication des résultats de l’élection présidentielle du 24 février dernier, les réactions se multiplient du coté de...