Assemblée nationale: Quand Moustapha Niasse s’opposait à l’abolition de la peine de mort

21 - Mai - 2019

L’actuel président de l’Assemblée nationale du Sénégal Moustapha Niasse était farouchement opposé à l’abolition de la peine de mort, lorsque la majorité libérale votait la loi à l’Assemblée nationale, il y a 15 ans. L’enseignant chercheur en Science politique, Dr Cheikh Oumar Diallo, retrace les faits.

Selon Dr Diallo, en décembre 2004, quinze ans déjà, sous la houlette de Pape Diop, président de l’Assemblée nationale d'alors, les députés avaient le redoutable privilège d’examiner le projet de loi relatif à l’abolition de la peine de mort et au même moment, quatre condamnés à mort attendaient dans le couloir.

Après une demande de grâce présidentielle, leur condamnation était commuée en une peine de prison à vie. Car précise-t-il, les députés libéraux avaient adopté cette loi considérée comme « historique » aux yeux des organisations des droits de l’Homme.

Devant cette situation, seule une frange de l’opposition dirigée par Moustapha Niasse avait manifesté une franche désapprobation. D’après l’enseignant chercheur en Science politique, aujourd’hui, les faits semblent donner raison à l’actuel président de l’Assemblée nationale.

Il a rappelé que la peine de mort n’a été appliquée que deux fois au Sénégal, depuis 1967 : le premier accusé Moustapha Lô avait tenté d’assassiner le président Senghor. Le second, Abdou Faye avait froidement abattu le député-maire Demba Diop.

Autres actualités

08 - Août - 2019

Audience avec l’opposition : Wade met la pression sur Macky

L’ancien président de la République reçoit depuis quelques jours des leaders de l’opposition réfractaires au régime de Macky Sall. Awa Gueye...

08 - Août - 2019

Soham Wardini: "la mairie de la ville de Dakar a des problèmes de trésorerie"

La ville de Dakar fait face à un problème de trésorerie. C’est ce qu’a révélé le maire, Soham Wardini qui informe que cette situation est due...

08 - Août - 2019

Abdoul Mbaye attend toujours son arrêt

L’ancien Premier ministre craint d’être forclos dans l’affaire l’opposant à son ex-épouse où il est condamné à payer 100 millions...

08 - Août - 2019

Fonctionnaires délocalisés à Diamniadio: La galère en mode fast-track

Ils sont nombreux les fonctionnaires être délocalisés au niveau des sphères ministérielles de Diamniadio, dans le cadre de la décentralisation des...

08 - Août - 2019

Affaire de la drogue « volée » au Port de Dakar : des demandes de liberté provisoire déposées sur la table du juge

Des personnes arrêtées et placées sous mandat de dépôt dans l’affaire de la drogue « volée » au Port autonome de Dakar veulent humer...