Application des valeurs de correction : Ce qui est ressorti de la réunion entre commissionnaires agréés et autorités douanières...

12 - Juin - 2019

Les autorités douanières ont rencontré cet après-midi, les commissionnaires agréés en Douane, appelés communément transitaires autour de la table. C’était pour mieux s’expliquer sur les raisons qui ont conduit à la hausse des tarifs douaniers. Cette rencontre s’est tenue 24 heures après l’entrée en vigueur de cette hausse. Il y avait autour de la table, le Directeur des opérations douanières (Dod), le Colonel Mbaye Ndiaye ; le Directeur régional Dakar-Port, Cl Babacar Mbaye ; le Directeur régional de l’Ouest, Cl Abdourahmane Dièye, entre autres, au nom de l’administration des Douanes.

Pour la défense des intérêts desdits commissionnaires agréés, certains acteurs comme Aldo Diouf (Océan Transit) ; Lamine Ba (Touba Mbacké transit) ; Malé Seck ; Cheikhouna Mbacké ; Mamadou Ly etc..., soit une quinzaine de responsables de maisons de transit avaient répondu présent à cette rencontre de deux tours d’horloge qui s’est tenue à la Direction générale des Douanes.

La réunion s’est passée dans une ambiance bon-enfant. Et l’occasion a été mise à profit par l’administration des Douanes pour expliquer le bien-fondé de cette nouvelle mesure. Selon les explications servies aux commissionnaires agréés en Douane, ‘’cette mesure s’explique par la nécessité de lutter contre la fraude, d’enrayer la concurrence déloyale et surtout de protéger notre économie à travers le tissu industriel, mais aussi renforcer les recettes de l’Etat’’.

Le plus important pour les soldats de l’économie c’était ‘’de faire en sorte que tous les importateurs aient un traitement équitable, que les fraudeurs soient exclus du système ; les procédures soient facilitées et que les dédouanements puissent se faire beaucoup plus rapidement (…). Pour les valeurs, il y a des confusions. Parce que plus d’un pensent que c’est la valeur transactionnelle qui doit s’appliquer. La douane a expliqué aux responsables des maisons de transit que la valeur transactionnelle s’applique lorsque les opérateurs économiques respectent les termes de l’accord en produisant des document authentiques et en passant au niveau de la Cotecna pour l’inspection. Maintenant, ceux qui n’appliquent pas les termes de cet accord seront contraints de déclarer au moins les valeurs de correction. Voilà un peu ce qui a été dit par les parties prenantes’’, a appris Dakaractu. D’ailleurs, selon la même source, ‘’chacune des deux parties (douaniers et commissionnaires agréés) s’est engagée à accompagner l’autre dans sa mission. Parce que, si chacun respecte la réglementation, tout le monde en sort gagnant. Les deux camps ont aussi été invités à se mettre au travail dans le sens des intérêts de la Nation. Un séminaire qui va regrouper les autorités douanières et les transitaires est même envisagé pour discuter des autres problèmes. Il sera organisé dans un délai de deux mois et ce sera à l’initiative des opérateurs’’.

Autres actualités

08 - Août - 2019

Audience avec l’opposition : Wade met la pression sur Macky

L’ancien président de la République reçoit depuis quelques jours des leaders de l’opposition réfractaires au régime de Macky Sall. Awa Gueye...

08 - Août - 2019

Soham Wardini: "la mairie de la ville de Dakar a des problèmes de trésorerie"

La ville de Dakar fait face à un problème de trésorerie. C’est ce qu’a révélé le maire, Soham Wardini qui informe que cette situation est due...

08 - Août - 2019

Abdoul Mbaye attend toujours son arrêt

L’ancien Premier ministre craint d’être forclos dans l’affaire l’opposant à son ex-épouse où il est condamné à payer 100 millions...

08 - Août - 2019

Fonctionnaires délocalisés à Diamniadio: La galère en mode fast-track

Ils sont nombreux les fonctionnaires être délocalisés au niveau des sphères ministérielles de Diamniadio, dans le cadre de la décentralisation des...

08 - Août - 2019

Affaire de la drogue « volée » au Port de Dakar : des demandes de liberté provisoire déposées sur la table du juge

Des personnes arrêtées et placées sous mandat de dépôt dans l’affaire de la drogue « volée » au Port autonome de Dakar veulent humer...