Mamadou Lamine Diallo accuse Aly Ngouille Ndiaye de manœuvrer pour diviser l’opposition

15 - Mai - 2019

Décidément, Mamadou Lamine Diallo ne lâche pas Macky Sall. Il aime s’en prendre également au ministre de l’Intérieur. Pour lui, Aly Ngouille Ndiaye a commencé ses manœuvres pour diviser l’opposition.

Car dans son schéma de «dialogue», il propose 15 représentants pour la mouvance présidentielle, 15 pour l’Opposition et 15 pour les Non alignés. Or, rappelle-t-il, au Sénégal, il n’y a pas de non alignés. «C’est une duperie inacceptable. On est du pouvoir ou de l’opposition, c’est tout».

Idem pour la société civile classique qui, dit-il, s’est alignée du côté de Macky Sall en soutenant le parrainage. Il ne comprend pas pourquoi cette société civile qui s’est construite dans la lutte contre la corruption et pour le renforcement de la démocratie, n’a jamais dénoncé le «parrainage corrompu».

Mamadou Lamine Diallo invite les leaders de l’opposition à ne pas tomber dans cette mascarade de Macky Sall. Pour lui, «un dialogue sérieux, c’est un face-à-face Pouvoir et Opposition, modéré par des personnalités neutres et hors de tout soupçon et que le Président Macky Sall s’engage à ne mettre en œuvre que les consensus obtenus».

Autres actualités

27 - Juillet - 2019

Transhumance de Madické Niang vers le “Macky” : “Madické 2019” dément et accuse

La Cellule de Communication de “Madické 2019” est dans tous ses états suite aux informations selon lesquelles, Madické a fini de déposer ses baluchons chez...

27 - Juillet - 2019

Commandant de brigade tué: Sonko pleure un "grand frère" qui a façonné son enfance et accuse l'Etat

Dans une déclaration titré, "Respect Grand Tam", publiée sur sa page Facebook, Ousmane Sonko a rendu un vibrant hommage au commandant de brigade Tamsir Sané tué...

27 - Juillet - 2019

Koumpentoum : Le commandant Sané a été tué d’une balle à la tête

Les Échos revient sur les circonstances de la mort du Commandant de la brigade de gendarmerie de Koumpentoum, froidement assassiné par une bande armée, lors d’un...

26 - Juillet - 2019

Rabat d’arrêt de Khalifa Sall : Le Conseil constitutionnel s’explique

Le Conseil constitutionnel avait été fortement critiqué par l’opposition lorsqu’il a invalidé la candidature de Khalifa Sall alors que ce dernier avait...

26 - Juillet - 2019

Plainte contre Aliou Sall : « il n’y a rien qui s’oppose à sa recevabilité »

Mandatés par le Congrès de la renaissance démocratique, Abdoul Mbaye et Mamadou Lamine Diallo ont déposé, avec constitution de partie civile, auprès du...