Limogeage de Samba Ndiaye Seck et Moustapha Ka: "cette décision est plus politique que rationnelle"

22 - Octobre - 2019

Le président de la Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh), Me Assane Dioma Ndiaye, est d’avis que le limogeage de Samba Ndiaye Seck et Moustapha Ka, respectivement Directeur de cabinet du Secrétaire d’Etat chargé de la promotion des droits humains et de la bonne gouvernance et Directeur des droits humains, est inexplicable. Selon lui, cette décision est « un sursaut d’orgueil mal placé ».

« Le rapport que le Sénégal a produit ne peut pas être l’émanation de l‘imagination personnelle de deux fonctionnaires et en répondant aux questions Me Ka disait « comme indiquait par rapport. Donc ce n’est pas un rapport personnel », précise d’emblée le défenseur des droits de l'homme.

Pour Me Assane Dioma Ndiaye « dire aujourd’hui, qu’ils n’ont pas reflété le point de vue de l’Etat du Sénégal me paraît extrêmement inexacte parce qu’ils ne pouvaient pas exprimer une position personnelle. Le Sénégal ne s’attendait pas à une médiation de cette déclaration et surtout à une remise en scène quelqu’un qui était considéré comme un potentiel opposant. Je pense que cette décision est plus politique que rationnelle ».

A l’en croire, l’Etat du Sénégal s’est peu être senti mal à l’aise « quand on a dit que le Sénégal reconnait ses tords, peut être que c’est un sursaut d’orgueil mal placé. Mais en aucun cas, ça ne peut pas être un juste procès qui ait été fait à des fonctionnaires méticuleux, rigoureux », avance-t-il sur Rfm.

Samba Ndiaye Seck et Moustapha Ka ont été relevés de leurs fonctions lundi, suite leur déclaration sur une éventuelle réhabilitation de Karim Wade devant le Comité des droits de l’homme des Nations Unies à Genève, jugée « non conforme » à celle de l’Etat.

Autres actualités

02 - Septembre - 2020

«Ceux qui viennent de déposer et celui qui n’a pas encore déposé, ont tous violé la loi»

Le mal est déjà fait. Les ministres qui viennent de déposer leur déclaration de patrimoine et le membre du gouvernement qui rechigne toujours à déclarer...

22 - Août - 2020

Salles d'examens Cfee inondées: le ministère de l'Education minimise et annonce des épreuves de remplacement

Dans un communiqué parvenu à PressAfrik, Mohamed Moustapha Diagne, Directeur de la Formation et de la Communication et porte-parole du ministère de l'Éducation...

22 - Août - 2020

Livre de l’ancien ministre : Diouf Sarr et Cie tirent sur Thierno Alassane Sall

La Convergence des cadres républicains, à son tour, a été sans protocole avec l’auteur du «Protocole de l’Elysée». Diouf Sarr et ses...

22 - Août - 2020

Covid-19 : 161 nouvelles contaminations, les cas contacts repassent devant

Le Sénégal a recensé 161 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus et quatre nouveaux décès liés à cette maladie au cours des...

22 - Août - 2020

Guerre des magistrats: Birahim Seck réclame l’ouverture d’une enquête et l’audition des juges Kane et Dia

La « guerre » entre les magistrats Yaya Amadou Dia et Amadou Kane a rajouté une couche sur une justice déjà ternie par des querelles internes et des scandales....