IPRES, le scandale financier étouffé

15 - Mai - 2019

Dans une de nos récentes éditions, nous avions révélé un scandale financier au niveau de l’ipres dirigée par le préfet mamadou Sy Mbengue. Il s’agissait d’un vaste trafic de tickets-restaurants ayant causé un préjudice financier estimé à des centaines de millions CFA. On parle de 300 à 500 millions de nos francs. Plus grave, des assistants et autres secrétaires très proches du directeur général Mamadou Sy Mbengue sont cités dans ce gigantesque détournement. On incrimine aussi la complicité de restaurateurs libanais, traiteurs et comptables de l’institution de prévoyance retraite dans ce trafic de tickets de repas subventionnés par l’Ipres. Ce qui étonne tout le monde, c’est que les investigations concernant ce vol à grande échelle tardent à démarrer... Rappelons-le, l’Ipres faisait se restaurer ses invités, cadres ou employés dans des restaurants de la place à l’aide d’un système de paiement dit tickets restaurants et chèques déjeuner. Et chaque mois, les restaurateurs de Dakar et des autres régions se faisaient rembourser par l’Ipres sur la base des tickets-souches. Malheureusement, pendant des mois voire des années, l’Ipres a payé des sommes folles pour rembourser des repas fictifs. En clair, l’Ipres payait plus ce qu’elle devait aux restaurateurs et traiteurs. Ou ce qu’elle ne devait à personne ! Selon un syndicaliste de cette maison des retraités, depuis que ce scandale a éclaté, Mamadou Sy Mbengue a annulé les tickets-restos pour les remplacer par des lignes de crédit dites « orange money » plafonnées à 50.000 CFA par employé. Chut, faites le calcul ! Ce sont des millions de CFA pour rythmer la danse du ventre en vue d’apaiser le climat social. Plus grave, aucune plainte n’a été déposée par la direction de l’Ipres, ne serait-ce que pour mettre la lumière sur ces millions CFA détournés par des faux « gourmands » ou « gourmands » virtuels...

Autres actualités

16 - Mai - 2019

Neveux, nièce, amis et leurs épouses, plusieurs dizaines de conseillers spéciaux et chargés de mission, huit véhicules de fonction pour la présidente du CESE : Bamboula patrimoniale !

Après six années passées à la tête de lu Conseil économique, social et environnemental (Cese), Aminata Tall a été, avant-hier,...

16 - Mai - 2019

Le Grand parti de Malick Gakou tient son congrès les 2 et 3 novembre

Le Grand parti de Malick Gakou, qui est « favorable » au dialogue national initié par le président Macky Sall, va tenir son premier congrès les 2 et 3 novembre...

16 - Mai - 2019

Comment Karim a torpillé l’audience des députés

Le malaise au sein du Pds est profond. Pour les proches de Oumar Sarr, c’est Karim Wade qui manipule son père pour faire main basse sur le Pds. D’après des sources de...

16 - Mai - 2019

Serigne Mboup : «Je trouve maladroit de rejoindre l’Apr »

Serigne Mboup, veut devenir maire de Kaolack. Lui qui est déjà Président de l’Union nationale des Chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture du...

16 - Mai - 2019

Exit Oumar Sarr Oumar Sarr est poussé vers la sortie.

Karim Wade veut des Karimistes aux commandes. C’est la conviction des proches du numéro 2 du Pds. Avec l’information révélée par «l’Obs»...