IPRES, le scandale financier étouffé

15 - Mai - 2019

Dans une de nos récentes éditions, nous avions révélé un scandale financier au niveau de l’ipres dirigée par le préfet mamadou Sy Mbengue. Il s’agissait d’un vaste trafic de tickets-restaurants ayant causé un préjudice financier estimé à des centaines de millions CFA. On parle de 300 à 500 millions de nos francs. Plus grave, des assistants et autres secrétaires très proches du directeur général Mamadou Sy Mbengue sont cités dans ce gigantesque détournement. On incrimine aussi la complicité de restaurateurs libanais, traiteurs et comptables de l’institution de prévoyance retraite dans ce trafic de tickets de repas subventionnés par l’Ipres. Ce qui étonne tout le monde, c’est que les investigations concernant ce vol à grande échelle tardent à démarrer... Rappelons-le, l’Ipres faisait se restaurer ses invités, cadres ou employés dans des restaurants de la place à l’aide d’un système de paiement dit tickets restaurants et chèques déjeuner. Et chaque mois, les restaurateurs de Dakar et des autres régions se faisaient rembourser par l’Ipres sur la base des tickets-souches. Malheureusement, pendant des mois voire des années, l’Ipres a payé des sommes folles pour rembourser des repas fictifs. En clair, l’Ipres payait plus ce qu’elle devait aux restaurateurs et traiteurs. Ou ce qu’elle ne devait à personne ! Selon un syndicaliste de cette maison des retraités, depuis que ce scandale a éclaté, Mamadou Sy Mbengue a annulé les tickets-restos pour les remplacer par des lignes de crédit dites « orange money » plafonnées à 50.000 CFA par employé. Chut, faites le calcul ! Ce sont des millions de CFA pour rythmer la danse du ventre en vue d’apaiser le climat social. Plus grave, aucune plainte n’a été déposée par la direction de l’Ipres, ne serait-ce que pour mettre la lumière sur ces millions CFA détournés par des faux « gourmands » ou « gourmands » virtuels...

Autres actualités

30 - Juillet - 2019

J’accuse ! (Par Ibrahima Thiam)

Sommes-nous en train d’assister à une dérive autoritaire du président Macky Sall ? Avec les arrestations d’opposants à son régime on a tout lieu de...

30 - Juillet - 2019

Arrestation du journaliste Adama Gaye : Amnesty Sénégal exige sa libération

Placé en garde à vue pour les délits "d’écritures contraires aux bonnes mœurs" et "offense au chef de l’Etat", l’arrestation du journaliste...

29 - Juillet - 2019

Adama Gaye arrêté par la DIC

Le journaliste consultant international est entre les mains de la Division des investigations criminelles de la police national. Adama Gaye l’a lui méme annoncé sur sa page...

29 - Juillet - 2019

Enseignement supérieur: les étudiants orientés dans le privé de nouveaux renvoyés

Remous dans l’enseignement supérieur. Les étudiants orientés dans les établissements privés seront de nouveaux renvoyés à partir de demain,...

27 - Juillet - 2019

Sidiki Kaba sur le meurtre du Commandant Tamsir Sané : «ces malfaiteurs seront recherchés, arrêtés et punis»

Suite au meurtre du Commandant Tamsir Sané, le ministre des Forces armées, de Kédougou où il a inauguré la brigade de gendarmerie de Saraya, qui était...