IPRES, le scandale financier étouffé

15 - Mai - 2019

Dans une de nos récentes éditions, nous avions révélé un scandale financier au niveau de l’ipres dirigée par le préfet mamadou Sy Mbengue. Il s’agissait d’un vaste trafic de tickets-restaurants ayant causé un préjudice financier estimé à des centaines de millions CFA. On parle de 300 à 500 millions de nos francs. Plus grave, des assistants et autres secrétaires très proches du directeur général Mamadou Sy Mbengue sont cités dans ce gigantesque détournement. On incrimine aussi la complicité de restaurateurs libanais, traiteurs et comptables de l’institution de prévoyance retraite dans ce trafic de tickets de repas subventionnés par l’Ipres. Ce qui étonne tout le monde, c’est que les investigations concernant ce vol à grande échelle tardent à démarrer... Rappelons-le, l’Ipres faisait se restaurer ses invités, cadres ou employés dans des restaurants de la place à l’aide d’un système de paiement dit tickets restaurants et chèques déjeuner. Et chaque mois, les restaurateurs de Dakar et des autres régions se faisaient rembourser par l’Ipres sur la base des tickets-souches. Malheureusement, pendant des mois voire des années, l’Ipres a payé des sommes folles pour rembourser des repas fictifs. En clair, l’Ipres payait plus ce qu’elle devait aux restaurateurs et traiteurs. Ou ce qu’elle ne devait à personne ! Selon un syndicaliste de cette maison des retraités, depuis que ce scandale a éclaté, Mamadou Sy Mbengue a annulé les tickets-restos pour les remplacer par des lignes de crédit dites « orange money » plafonnées à 50.000 CFA par employé. Chut, faites le calcul ! Ce sont des millions de CFA pour rythmer la danse du ventre en vue d’apaiser le climat social. Plus grave, aucune plainte n’a été déposée par la direction de l’Ipres, ne serait-ce que pour mettre la lumière sur ces millions CFA détournés par des faux « gourmands » ou « gourmands » virtuels...

Autres actualités

22 - Mai - 2019

A quoi servent nos engins acquis à coup de milliards ?

Sacré pays que le Sénégal ! Un pays magnifique avec des hommes et femmes qui aiment les palabres stériles. Discuter du sexe des anges pendant qu’ailleurs, on...

22 - Mai - 2019

Lamine Diack encore inculpé pour « corruption active»

Alors que son dossier vient d'atterrir au Parquet national financier de Paris pour un procès, Lamine Diack est secoué par une autre affaire de corruption, selon l'Agence...

22 - Mai - 2019

Ngouda Fall Kane appelle l’Etat à « dépolitiser l’administration financière »

L’expert financier, Ngouda Fall Kane, analyse la situation politique du Sénégal. L’ancien président de la Cellule national de traitement des informations...

22 - Mai - 2019

L’AIBD "pas certaine" d’atteindre sa croissance de l’année dernière (gestionnaire)

L’Aéroport international Dakar Blaise Diagne de Diass (AIBD), avec une croissance de 6,9% en fin avril, n’est pas sûre d’atteindre cette année les 9,77% de...

22 - Mai - 2019

L’AIBD se targue d’un taux de satisfaction de l’ordre de "85%" auprès des usagers

La société LAS, gestionnaire de l’aéroport international Dakar Blaise Diagne (AIBD) affirme avoir enregistré jusqu’à 85% de satisfaction...