Destitution de Déthié Fall : Les explications d’Idrissa Seck

29 - Novembre - 2020

Idrissa Seck a décidé de destituer celui qui était jusqu’ici le numéro 2 de Rewmi. Dans un enregistrement sonore en possession de Seneweb, le président de Rewmi et nouvel allié du président Maky Sall assume sa décision et s’explique. Seneweb vous en livre l’essentiel.

« Quand je quittais la coalition bby en 2013 suite à ce qui s’est passé, je savais que je pouvais perdre deux ministres que j’avais fait nommer au gouvernement et cela ne m’a pas arrêté. Parmi eux pourtant, un ami très proche dont le fils aîné est mon homonyme et l’une des filles est l’homonyme de ma femme (Omar Gueye). Si je l’ai fait à l’époque, c’est par principe. Vous comprendrez fort aisément que perdre un député ne sera pas un problème pour moi. Il y’a quelqu’un à qui j’ai parlé deux fois en lui disant que son absence dans la sélection des gens qui devaient aller au gouvernement était une décision réfléchie, il m’a avoué que sous la pression de certains de ses proches, il a quand même mal vécu ma décision. ce que je comprends; que ses proches ne voient que lui et s’occupent que de son intérêt à lui. Et ne connaissent pas tous les autres ayant droits du parti qui sont plus anciens dans mon sillage que le monsieur en question. Tant que tu ne seras pas guéri complément, émotionnellement de cette difficulté, abstiens-toi de parler, parce que si tu parles, forcément l’émotion vécue transparaîtra. Attends, attends, attends que le temps fasse son œuvre… apaise, apaise, apaise tes proches ».

Idrissa Seck poursuit : « Un jour, il est assis à ma table avec deux proches et j’ai décidé de leur donner un poste de député et l’un de ses frères ne m’a jamais rien demandé. Ce jour là, il m’a demandé pour la première quelque chose que je lui ai refusé. ce qu’il a vécu avec dignité. Et pourtant ce jour-là l’argument qu’il m’a servi était décisif et lourd, vrai et fondamentalement vrai »

Autres actualités

25 - Janvier - 2021

Couvre- feu : les chiffres de l’inefficacité

Le couvre-feu instauré à Dakar et à Thiès ne semble pas freiner la propagation du virus. Près d’un mois après l’installation des...

25 - Janvier - 2021

Utilisation du fonds force covid-19: Mansour Faye et Matar Bâ doivent toujours des pièces justificatives au Comité de suivi

Le comité de suivi du Fonds forces covid-19 peine à boucler son rapport, car elle est toujours en attente des pièces justificatives de certains départements...

25 - Janvier - 2021

Changement à la coalition Jotna

La coalition Jotna/patriotes pour l’alternative a renouvelé ses instances samedi dernier. A l’issue de la rencontre, le président de ladite coalition, Bruno...

03 - Janvier - 2021

Opposition: Le coup tordu d’Idrissa Seck

La crédibilité de l’opposition et la sincérité du pouvoir se jouaient dans ce dialogue politique et national. Pen­dant longtemps, l’on a...

14 - Décembre - 2020

Dialogue politique ou stratégie politique : les sales coups de Macky à l’opposition

Le Président Macky Sall se fait le chantre du dialogue ! Mais au vu des gains politiques personnels qu’il en tire et les coups K0 portés à l’opposition à...