Le marché pétrolier prudent après les attaques de pétroliers en mer d’Oman

14 - Juin - 2019

Le golfe Arabo-Persique s’embrase, et le marché pétrolier semble regarder ailleurs. Jeudi, après l’annonce de l’attaque contre deux tankers dans le golfe d’Oman, le cours du baril de brent a été temporairement secoué, mais il est rapidement revenu autour de 61 dollars, retrouvant son niveau de la veille. Vendredi, la tendance était similaire. Autrement dit : la violence de ces attaques dans une zone cruciale pour le trafic pétrolier mondial n’a, pour l’heure, pas d’impact significatif sur le marché.
Dans le détroit d’Ormuz, qui mène au golfe d’Oman, circulent pourtant près de 20 % du pétrole mondial et 30 % du gaz naturel liquéfié (GNL) : une partie importante des productions saoudienne, iranienne, irakienne, émiratie et qatarie est exportée à travers ce passage large de 40 kilomètres entre l’île iranienne d’Ormuz et le sultanat d’Oman. La moitié des réserves mondiales de pétrole se trouvent dans cette région, dans laquelle plus de 2 400 tankers naviguent chaque année, sous la surveillance étroite de la Ve flotte américaine de l’US Navy.
Les besoins colossaux de la Chine
Depuis que Donald Trump a déchiré l’accord sur le nucléaire iranien en mai 2018, Téhéran menace à mots couverts de bloquer le détroit. Mais la panique ne s’est pas emparée des marchés à la suite des événements de jeudi. « La vraie question à se poser est : le marché pétrolier pense-t-il que l’Iran a les moyens d’interrompre le transport de pétrole dans le golfe Persique ? La réponse, pour l’instant, semble être que non. Mais nous verrons », a ainsi analysé sur Twitter la chercheuse et consultante Ellen Wald. Autrement dit : les tradeurs et les acheteurs de pétrole ne semblent pas miser sur un durcissement de la situation.

Autres actualités

16 - Octobre - 2019

Face au tollé international provoqué par son offensive en Syrie, Erdogan durcit le ton

Recep Tayyip Erdogan, continue de faire monter la pression. Le président turc a de nouveau rejeté, mercredi 16 octobre, toute possibilité de cessez-le-feu dans le nord de la...

16 - Octobre - 2019

Présidentielle en Tunisie : « Kaïs Saïed a un discours qui répond à la jeunesse »

Neuf jeunes sur dix ont voté pour lui. Kaïs Saïed, nouveau président tunisien, dont l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE)...

15 - Octobre - 2019

Indonésie : vingt-sept suspects arrêtés après l’attaque contre un ministre

La police indonésienne a annoncé, mardi 15 octobre, avoir arrêté vingt-sept suspects après une attaque attribuée à un groupe affilié...

15 - Octobre - 2019

En Afrique du Sud, l’ex-président Zuma sur le banc des accusés pour corruption

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma, éclaboussé dans des scandales qui lui ont valu son poste en 2018, doit être jugé à partir de ce mardi 15...

14 - Octobre - 2019

Guinée : au moins un mort pendant la mobilisation contre un 3e mandat d’Alpha Condé

Une personne a été tuée, lundi 14 octobre, à Conakry, en Guinée, dans les heurts survenus dans plusieurs quartiers entre les forces de sécurité...