Jérusalem, plateau du Golan, colonies… les concessions de Donald Trump à son allié israélien

19 - Novembre - 2019

En visite en Israël et dans les territoires palestiniens, en mai 2017, Donald Trump se recueille devant le mur des Lamentations, dans la vieille ville de Jérusalem. C’est une première pour un président américain. Deux ans plus tard, le 21 août, il affirme qu’« aucun président » des Etats-Unis n’a fait autant que lui pour Israël. Depuis sa prise de fonctions, il a en effet manifesté un soutien inconditionnel au pays et à son premier ministre, Benyamin Nétanyahou.

Jérusalem reconnue comme capitale d’Israël

Le 6 décembre 2017, Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël. La décision déclenche la colère des Palestiniens et la réprobation de la communauté internationale. Le statut de la Ville sainte est l’un des problèmes les plus épineux du conflit : les Palestiniens ont toujours souhaité faire de Jérusalem-Est, occupée par Israël depuis 1967 puis annexée, la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

En réponse à l’annonce américaine, le président palestinien, Mahmoud Abbas, déclare que les Etats-Unis ne peuvent plus jouer leur rôle historique de médiateur avec les Israéliens. Les relations sont gelées entre Washington et l’Autorité palestinienne. Lors de la tournée au Moyen-Orient du vice-président Mike Pence, les Palestiniens refusent de le rencontrer, ce que Donald Trump considère comme un « manque de respect » à l’égard des Etats-Unis.

Le 14 mai, le transfert de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem coïncide avec un bain de sang dans la bande de Gaza, où une soixantaine de Palestiniens sont tués par l’armée israélienne. Sur Twitter, Donald Trump célèbre un « grand jour pour Israël ».

Autres actualités

29 - Novembre - 2019

En Irak, l’ayatollah Ali Sistani appelle le Parlement à retirer sa confiance au gouvernement

Le très influent grand ayatollah Ali Sistani a appelé le Parlement irakien, dans son sermon vendredi 29 novembre, à retirer sa confiance au gouvernement, au lendemain...

29 - Novembre - 2019

Moscou offre des armes au Gabon pour lutter contre les braconniers

Le ministère russe de la défense a annoncé avoir livré gratuitement des armes au Gabon afin d’aider ce pays à lutter contre les braconniers et...

28 - Novembre - 2019

Téhéran accuse la CIA d’être responsable des émeutes en Iran

Le guide suprême d’Iran, Ali Khamenei, l’a affirmé, mercredi 27 novembre. L’Iran, a-t-il déclaré, a mis en échec « un complot très...

28 - Novembre - 2019

La Corée du Nord tire deux projectiles non identifiés

Au moment où les négociations sur le nucléaire entre Pyongyang et Washington sont dans l’impasse et où les Etats-Unis fêtent Thanksgiving, la Corée...

27 - Novembre - 2019

Présence française au Sahel : sortir de l’impasse

Il y a bientôt sept ans, en janvier 2013, François Hollande avait pris l’initiative d’envoyer les soldats français afin d’empêcher les groupes...