Irlande : après le Brexit, « nous allons être le seul pays anglophone d’Europe »

21 - Mai - 2019

Helen Mc Entee, 32 ans, est membre du Fine Gael, parti de centre droit irlandais. Elle a été nommée en juin 2017 ministre des affaires européennes dans le gouvernement de Leo Varadkar. Elle envisage les conséquences du Brexit pour l’Irlande.
93 % des Irlandais estiment que leur pays doit rester dans l’Union européenne. Comment l’expliquez-vous ?
Nous sommes membres de la communauté européenne depuis quarante-six ans. Toute une génération a assisté à la considérable transformation de l’Irlande, petite île centrée sur elle-même, en un pays ouvert ayant accès à un marché de 500 millions de personnes et à toutes leurs richesses culturelles, et qui a acquis une place dans le monde. Les investissements de l’Europe dans nos infrastructures, nos écoles, nos universités, nous ont aidés à nous transformer.
L’Union européenne a aussi joué un rôle déterminant dans l’accord de paix de 1998. Les gens voient que cela a été possible du fait que le Nord [province du Royaume-Uni] et le Sud [la République d’Irlande] étaient conjointement membres de l’UE. Nous sommes un peuple qui a toujours voyagé et compté beaucoup d’émigrés, que ce soit après la famine de 1845-1852 ou pendant d’autres périodes difficiles. Nous savons donc combien il est important d’être accueilli ailleurs. Ces liens avec d’autres cultures nous ont rendus très accueillants aux autres, très enclins à travailler avec d’autres peuples, ce qui est l’essence même de l’Europe.

Le Brexit a-t-il renforcé ce sentiment d’adhésion à l’Europe ?
Absolument. Je pense que la solidarité incontestable manifestée par les vingt-six autres pays de l’UE dans la négociation a fait changer d’avis certains Irlandais, et renforcé les convictions proeuropéennes d’autres. Certains prédisaient qu’après le vote du Brexit l’Irlande serait isolée, que les autres pays ne nous soutiendraient pas face au Royaume-Uni. Les Irlandais ont été très sensibles à cette solidarité. Le soutien de ces vingt-six pèse lourd dans leur point de vue sur l’Europe.

Autres actualités

16 - Octobre - 2019

Face au tollé international provoqué par son offensive en Syrie, Erdogan durcit le ton

Recep Tayyip Erdogan, continue de faire monter la pression. Le président turc a de nouveau rejeté, mercredi 16 octobre, toute possibilité de cessez-le-feu dans le nord de la...

16 - Octobre - 2019

Présidentielle en Tunisie : « Kaïs Saïed a un discours qui répond à la jeunesse »

Neuf jeunes sur dix ont voté pour lui. Kaïs Saïed, nouveau président tunisien, dont l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE)...

15 - Octobre - 2019

Indonésie : vingt-sept suspects arrêtés après l’attaque contre un ministre

La police indonésienne a annoncé, mardi 15 octobre, avoir arrêté vingt-sept suspects après une attaque attribuée à un groupe affilié...

15 - Octobre - 2019

En Afrique du Sud, l’ex-président Zuma sur le banc des accusés pour corruption

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma, éclaboussé dans des scandales qui lui ont valu son poste en 2018, doit être jugé à partir de ce mardi 15...

14 - Octobre - 2019

Guinée : au moins un mort pendant la mobilisation contre un 3e mandat d’Alpha Condé

Une personne a été tuée, lundi 14 octobre, à Conakry, en Guinée, dans les heurts survenus dans plusieurs quartiers entre les forces de sécurité...