Incendie de Notre-Dame : « tristesse » et « solidarité » au sein de la communauté internationale

16 - Avril - 2019

Espagne, Etats-Unis, Allemagne, Liban… Alors qu’un violent incendie était toujours en cours dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, lundi 15 avril, des chefs d’Etat et responsables politiques de tous pays ont exprimé leur « tristesse » et leur « solidarité » envers la France.

Donald Trump, le président des Etats-Unis, a été le premier chef d’Etat à s’exprimer, déplorant un incendie « horrible » et suggérant que l’on envoie des Canadair pour le maîtriser. Son prédécesseur, Barack Obama, a également publié un message de soutien à la France « en ces temps de deuil ».

De son côté, le ministre allemand des affaires étrangères, Heiko Maas, a lui aussi rapidement exprimé son soutien à la France, estimant que l’incendie en cours frappait aussi « les cœurs » des Allemands. « Nos pensées vont à tous les services d’urgence et à nos amis français. Avec eux, nous espérons que l’incendie ne fera pas de victime », a tweeté le chef de la diplomatie allemande.
« Quelle douleur de voir ces atroces images de Notre-Dame en feu. Notre-Dame est un symbole de la France et de notre culture européenne. Toutes nos pensées à nos amis français. Nous sommes à leurs côtés », a également réagi Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière, Angela Merkel. A Londres, le maire, Sadiq Khan, a aussi fait part de sa solidarité : « Scènes déchirantes de la cathédrale Notre-Dame en flammes. Londres est dans la tristesse avec Paris aujourd’hui, et dans l’amitié toujours. » La première ministre, Theresa May, a de même adressé ses « pensées » aux Français.

Une « catastrophe pour la France et pour l’Europe »
« L’incendie de Notre Dame est une catastrophe pour la France et pour l’Europe. Les flammes ravagent 850 ans d’histoire, d’architecture, de peinture et de sculpture. Cela va être difficile à oublier. La France peut compter sur nous pour récupérer la grandeur de son patrimoine », a tweeté, en langue française, le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez.
« Quelle tristesse de voir brûler la cathédrale Notre-Dame », a également posté, sur son compte Twitter, le conservateur Pablo Casado, leadeur de l’opposition, qui a voulu exprimer sa « solidarité avec les Parisiens ». De même pour Pablo Iglesias, le chef de file de Podemos, la formation de la gauche radicale, qui a aussi montré sa « tristesse » face à la destruction « de ce lieu si beau qui a vu tant d’histoire ».
La maire de Madrid, Manuela Carmena, a également tenu à exprimer sa « tristesse et [son] inquiétude », tandis que son homologue de Barcelone, Ada Colau, a apporté « tout [son] soutien ».
Au Brésil, pays meurtri en septembre 2018 par l’incendie tragique du musée de Rio de Janeiro, le président brésilien Jair Bolsonaro a fait part sur Twitter de sa « profonde peine » face au « terrible incendie qui sévit dans l’un des plus grands symboles de la spiritualité et de la culture chrétiennes et occidentales ». « En ce moment sombre, nos prières vont aux Français », a-t-il ajouté.
L’Unesco « aux côtés de la France »
Le premier ministre libanais, Saad Hariri, a aussi fait part de sa « tristesse ». « Le monde entier est pris de tristesse en voyant l’incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Un désastre pour le patrimoine et l’humanité indescriptible. Toute la solidarité du Liban avec le peuple français », a-t-il écrit sur Twitter.
Anouar Gargash, ministre d’Etat aux affaires étrangères des Emirats arabes unis, a aussi réagi sur Twitter : « Profondément attristé par l’horrible incendie qui détruit la cathédrale Notre-Dame. Un monument sacré, important pour la France et au-delà. Epouvantable d’assister à une telle catastrophe. »
Même tonalité chez le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi : « C’est avec grande tristesse que j’ai appris la nouvelle de l’incendie historique de la cathédrale Notre-Dame. C’est une perte énorme pour toute l’humanité. Je déclare la solidarité du peuple égyptien avec nos amis français et j’espère que les conséquences de ce moment terrible pourront être rapidement surmontées. »
Enfin, l’organisation des Nations unies pour la culture, l’Unesco, se tient aux « côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable » qu’est la cathédrale Notre-Dame, ravagée lundi par les flammes, a tweeté sa directrice générale, Audrey Azoulay. La cathédrale gothique bâtie sur l’île de la Cité en plein cœur de Paris est inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité depuis 1991.

Autres actualités

20 - Avril - 2019

A Yalta, en Crimée, la Russie réunit ses soutiens de tout bord

Entre « amis de la Russie », ils se sont retrouvés en Crimée. Plusieurs représentants de mouvements populistes européens participent depuis jeudi 18 avril...

20 - Avril - 2019

L’Argentine cherche à juguler une inflation galopante

Décidé à remettre l’économie argentine sur de bons rails, le président Mauricio Macri avait promis de rompre à jamais avec les méthodes...

19 - Avril - 2019

Soudan : quatorzième jour de sit-in devant le QG de l’armée pour réclamer un pouvoir civil

Des milliers de Soudanais étaient de nouveau rassemblés en masse, vendredi 19 avril, devant le quartier général (QG) de l’armée à Khartoum, la...

19 - Avril - 2019

Le rapport Mueller dresse le portrait d’un Donald Trump déplorable mais pas coupable

Au-delà de tout doute raisonnable », dit le principe juridique… L’enquête du procureur indépendant Robert Mueller sur l’ingérence russe dans la...

18 - Avril - 2019

Libye : l’ONU cherche un consensus pour réclamer un cessez-le-feu

L’ONU cherche à se mettre d’accord sur une demande de cessez-le-feu en Libye, après le lancement par le maréchal Khalifa Haftar d’une offensive contre la...