Gossas étrenne son centre de formation professionnelle

29 - Janvier - 2019

Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne et l’ambassadrice du Luxembourg au Sénégal, Nicole Binter Bakshian, ont procédé lundi à l’inauguration officielle du centre de formation professionnelle (CFP) de Gossas (Fatick), d’un coût de 1,3 milliard de francs CFA, a constaté l’APS.

Cette infrastructure, fruit de la coopération bilatérale entre le Sénégal et le Luxembourg, a la capacité d’accueillir "près de 400 apprentis" qui auront "l’opportunité de se former dans un environnement moderne et confortable", lit-on un document remis à la presse.

Le Centre de formation professionnelle (CFP) de Gossas comprend les filières suivantes : restauration-hôtellerie, coiffure, couture-modélisme, sérigraphie-teinture, santé communautaire. Il devrait compter 40 formateurs.

Le chef du gouvernement sénégalais a souligné l’importance de cette infrastructure, rappelant "la volonté du gouvernement de la République d’apporter une réponse à la question lancinante de l’employabilité de la jeunesse sénégalaise".

"L’accès à la formation professionnelle est une question cruciale pour notre économie", a dit Mahammed Boun Abdallah Dionne, selon qui l’accroissement de la productivité du travail et de la compétitivité des entreprises "restent tributaire en grande partie de la qualité des ressources humaines".

Il rappelle que le gouvernement sénégalais s’est fixé comme objectif d’orienter "au moins 30% des élèves issus du cycle fondamental vers la formation professionnel et technique".

Le Luxembourg, à travers la mise en place de ce "centre innovateur, vise à donner la juste valeur et la reconnaissance à ces métiers sans lesquels les rouages de notre société auraient du mal à tourner", a indiqué son ambassadeur au Sénégal, Nicole Binter Bakshian.

"Les jeunes ont toujours été au centre des relations entre le Sénégal et le Luxembourg. Depuis plus de 20 ans, le Luxembourg s’engage dans la formation professionnelle pour approcher les jeunes du marché du travail et vice-versa", a-t-elle ajouté.

"Que ce soit par l’emploi, par l’auto-emploi, l’entreprenariat est au cœur de notre approche", a déclaré la diplomate luxembourgeoise, signalant que dans ce cadre, un autre centre de formation professionnelle a été construit à Nioro (Kaolack).

Le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Mamadou Talla, des autorités administratives locales, élus locaux ainsi que des représentations des populations ont pris part à cette cérémonie d’inauguration.

Autres actualités

11 - Février - 2019

Sokone : appel pour la construction d’une bibliothéque pour sauvegarder l’œuvre d’El Hadji Ahmed Dème

Serigne Abdoul Dème, porte-parole de la famille d’El Hadji Ahmed Dème de Sokone a invité les autorités étatiques à les aider à construire...

11 - Février - 2019

A Fatick, la campagne envoie les élèves en vacances forcées

La majeure partie des établissements scolaires publics de Fatick sont en vacances inhabituelles. Ce, à cause de la campagne électorale qui boucle sa première semaine...

06 - Février - 2019

USSEIN : Le campus de Fatick a démarré les enseignements

Le campus de Fatick de l’Université du Sine Saloum El Hadj Ibrahima Niass (USSEIN) a démarré mardi ses enseignements, avec une centaine d’étudiants, a...

06 - Février - 2019

Fatick : un mort et trois blessés graves dans un accident à Ndioudiouf

Un accident de la circulation impliquant un camion et un véhicule particulier 4X4 survenu mardi soir à hauteur du village de Ndioudiouf (Diouroup) sur la route nationale 1 a fait un...

05 - Février - 2019

Gestion du foncier : Enda Pronat donne la commune de Ndiob en exemple

Le coordonnateur des programmes d’ENDA Pronat, El Hadj Faye, a salué lundi, l’engagement de la commune de Ndiob (Fatick, centre), dans la gestion transparente du foncier....