FATICK : PAS DE RISQUE DE PÉNURIE DES DENRÉES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ POUR LA KORITÉ

07 - Juillet - 2016

Le chef du service régional du commerce de Fatick, Babacar Diouf a assuré que le marché sera bien approvisionné en denrées de première nécessité malgré la hausse notée sur les prix de l’oignon et de la pomme de terre.

"A l’approche de la fête de la Korité, nous avons constaté que le marché est bien approvisionné en produits de première nécessité", a dit, à l’APS, le commissaire aux enquêtes économiques, soulignant que "les stocks sont stables particulièrement en ce qui concerne la pomme de terre qui a connu une hausse depuis la levée du gel des importations".

"Pour ce qui est de l’oignon local, a-t-il poursuivi, le marché est resté bien approvisionné donc, il y a pas de risque de pénurie pour cette denrée en perspective de la fête de la Korité".

"Les prix de ces denrées alimentaires sont également stables. Seulement on a noté une petite augmentation par rapport à la pomme de terre dont le coût du sac est passé de 7500 francs CFA à 9000 francs CFA", a indiqué Babacar Diouf.

S’y ajoute qu’"on a aussi constaté, sur l’oignon, une petite hausse des prix. Le sac qui était cédé à 6500 francs se vend maintenant entre 9500 et 10000 francs CFA au niveau du marché", a-t-il souligné.

Cette augmentation s’explique aussi par la baisse des stocks d’oignon local surtout avec l’approche de l’hivernage, a expliqué le chef du service régional du commerce.

"On a procédé à des contrôles au niveau du marché pour veiller au respect de la réglementation sur les prix et la qualité des denrées alimentaires. Nous voyons qu’ils sont respectés surtout par rapport au riz, à l’huile, le sucre, etc", a informé le commissaire aux enquêtes économiques.

Toutefois, a-t-il fait remarquer, "nous avons eu à saisir quelques sacs de riz précisément une tonne dont les dates étaient arrivées à expiration".

Outre cette céréale dont le grain est utilisé dans notre alimentation, le service du commerce a également saisi "quelques bouteilles de lait concentré dont la date était arrivée à échéance".

Les contrevenants ont été obligées de payer de fortes de amendes et les produits saisis seront détruits, a relevé Babacar Diouf.

S’agissant du poulet, le chef du service régional du commerce a estimé que le marché est bien approvisionné du fait du nombre élevé d’éleveurs recensés à Fatick.

Autres actualités

27 - Août - 2019

FATICK, l'une des régions les plus "accidentogènes" du Sénégal: 76 morts et 840 blessés en 19 mois

76 personnes ont été tuées et 840 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus durant la période allant de janvier 2018...

07 - Août - 2019

Fête de Tabaski : un gap de 10.000 moutons à combler pour la région de Fatick

La région de Fatick (centre) a un gap de 10.000 moutons à combler pour atteindre l’objectif de 30.000 têtes nécessaires pour son approvisionnement correct,...

06 - Août - 2019

CFEE : Fatick renoue avec un taux de réussite supérieur ou égal à 50%

L’académie de Fatick a enregistré cette année un taux de réussite de 52,63% au Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE),...

03 - Août - 2019

PLASEPRI II : 250 millions de francs CFA pour la région de Fatick

La région de Fatick va bénéficier cette année d’une enveloppe de 250 millions de francs CFA dans le cadre de la deuxième phase de la Plateforme...

26 - Juillet - 2019

Fatick : des agents de santé formés aux techniques de dépistage des hépatites

Une soixantaine d’agents de santé de la région de Fatick, dans le centre du pays, ont déjà bénéficié d’une formation sur les...