Etat d’urgence : A Fatick, la gouvernance envahie par des demandeurs d’autorisation de circuler

27 - Mars - 2020

Des agents de l’administration ont envahi vendredi matin la gouvernance de Fatick (centre) en vue de remplir les formalités d’autorisation de circuler suite aux nouvelles mesures de restriction dans le transport interurbain prises par les autorités sénégalaises pour combattre la propagation du coronavirus, a constaté le correspondant de l’APS.

Venus de plusieurs localités de la région, ils ont rallié la gouvernance dès les premières heures de la matinée à bord de véhicules ou de motos, créant ainsi de véritables attroupements.

Du coup, les services de la gouvernance ont été très vite débordés par cet afflux soudain d’usagers qui ont occupé le secrétariat, les salles d’attentes, les allées et même la devanture de la gouvernance.

Assise dans une des salles d’attente, Dié Astou Fall, professeur au CEM Dioffor I, fait partie des nombreux demandeurs d’autorisation de circuler interurbaine.

"Je suis venue chercher une demande d’autorisation de circuler pour me rendre à Kaolack dans le but de percevoir mon salaire dans une banque de la place", a expliqué la jeune enseignante.

Certains demandeurs ont avancé le même motif pour justifier leur présence dans les locaux de la gouvernance, tandis que d’autres ont évoqué un rapprochement familial en cette veille de fin de semaine.

Ces attroupements occasionnés par le flux de demandeurs d’autorisation de circuler peuvent constituer un risque de propagation du coronavirus, a prévenu un agent ayant requis l’anonymat.

A la suite de l’état d’urgence décrété le 23 mars sur l’étendue du territoire et l’arrêté du ministère l’Intérieur interdisant de façon temporaire les rassemblements publics, "les populations se ruent de plus en plus vers les gouvernances pour disposer d’autorisations de circuler", a-t-il déploré.

"Nous attirons l’attention des plus hautes autorités centrales face à de tels débordements", a-t-il lancé.

Selon lui, "on ne peut pas vouloir vaincre les rassemblements publics avec un arrêté et créer des rassemblements au niveau des gouvernances et préfectures".

"Aux usagers de l’administration, nous appelons à comprendre qu’on n’est dans une situation exceptionnelle et par conséquent à accepter cet état de fait et limiter leurs déplacements", a-t-il conseillé.

Autres actualités

02 - Décembre - 2020

Fatick : décès du maire de la commune de Thiaré Ndialgui

Le maire de la commune de Thiaré Ndialgui (Fatick), Sonegui Niane, est décédé mercredi au Centre hospitalier régional de Fatick des suites d’une courte...

02 - Décembre - 2020

Le SYNTTAS décrète 72 heures de grève renouvelables

Le Syndicat national des techniciens et des travailleurs de l’agriculture du Sénégal (SYNTTAS) a décrété mercredi, en plein campagne arachidière,...

09 - Septembre - 2020

Fatick : le gouverneur milite pour l’installation d’un service de réanimation à l’hôpital régional

Le gouverneur de Fatick, Seynabou Guèye, s’est engagé mardi à porter le plaidoyer auprès des autorités compétentes pour que le centre hospitalier...

12 - Juillet - 2020

Un technicien du bloc opératoire de Sokone victime d’un grave accident de travail

Un technicien en maintenance a été évacué à l’hôpital principal de Dakar après avoir été victime d’un grave accident de...

10 - Juillet - 2020

Accès à l’eau douce à Foudiougne: L'eau saumâtre sera bientôt un souvenir dans cette localité

Foundiougne aura sous peu, de l’eau douce. Une station de dessalement de l’eau y sera bientôt érigée, informe la Rfm. Initié par la...