En Italie, le M5S impose la réduction du nombre de parlementaires

09 - Octobre - 2019

Le ministre des affaires étrangères italien, Luigi di Maio, déchire une banderole représentant des fauteuils vides symbolisant le nombre excessif de parlementaires, le 8 octobre, à Rome. Alessandro Di Meo / AP

Sur la grande esplanade faisant face à la Chambre des députés, mardi en fin d’après-midi, une longue banderole, portée par les élus du Mouvement 5 étoiles, a été déployée pour les caméras. Elle représente une rangée de fauteuils vides, symbolisant le nombre excessif de parlementaires. Le chef politique du Mouvement, Luigi Di Maio, se présente, et la banderole est symboliquement déchirée, sous les applaudissements d’une poignée de sympathisants.

A l’intérieur de l’hémicycle, les députés italiens viennent de voter définitivement – 553 votes pour, 14 contre et deux abstentions – la diminution de plus d’un tiers des effectifs des deux Chambres. Lors de la prochaine législature, les députés seront 400, contre 630 actuellement, et les sénateurs 200 (ils sont pour l’heure 315). Pour le M5S, qui réclame cette mesure depuis sa fondation, l’ampleur de ce vote est un succès considérable : l’ensemble des partis ont dû, un à un, capituler et se rendre aux arguments de la formation antisystème, plutôt que d’apparaître comme les défenseurs des privilèges d’un personnel politique discrédité.

Autres actualités

22 - Octobre - 2019

Au Canada, la victoire étriquée de Justin Trudeau

Le marathon de meetings aura donc été salvateur. Le premier ministre sortant, Justin Trudeau, chef de file du Parti libéral, que les sondages donnaient au...

22 - Octobre - 2019

« Les jeunes Libanais ont moins de réticences que leurs aînés à renverser la table »

Depuis jeudi, un mouvement de contestation d’une ampleur inédite paralyse le Liban, après l’annonce d’une taxe sur les appels effectués via WhatsApp,...

21 - Octobre - 2019

Brexit : en finir avec un mauvais feuilleton

Pirouettes, volte-face et coups de Trafalgar. En trois ans et demi, le Brexit a donné lieu à d’innombrables rebondissements, au point que le divorce ­entre le Royaume-Uni...

21 - Octobre - 2019

En Belgique, les socialistes entrouvrent la porte à une coalition avec l’alliance néoflamande

Paul Magnette a été élu, samedi 19 octobre, à la présidence du Parti socialiste francophone belge avec 95,4 % des voix. L’ancien ministre-président...

20 - Octobre - 2019

La contestation gagne de l’ampleur au Liban, pour la quatrième journée de manifestations

De plus en plus nombreux, des centaines de milliers de Libanais ont manifesté, dimanche 20 octobre, dans une ambiance festive pour réclamer, du Nord au Sud du pays, le départ...