En Irak, l’ayatollah Ali Sistani appelle le Parlement à retirer sa confiance au gouvernement

29 - Novembre - 2019

Le très influent grand ayatollah Ali Sistani a appelé le Parlement irakien, dans son sermon vendredi 29 novembre, à retirer sa confiance au gouvernement, au lendemain d’une des journées les plus sanglantes de la contestation qui dure depuis deux mois dans le pays et dont le bilan atteint près de 400 morts.

« Le Parlement dont a émergé le gouvernement actuel est appelé à revoir le choix qu’il a fait à ce sujet et à agir dans l’intérêt de l’Irak, pour préserver le sang de ses enfants et éviter que [le pays] ne glisse dans la violence, le chaos et la destruction », a affirmé cette figure tutélaire de la politique irakienne, dans un sermon lu vendredi à Kerbala par un de ses représentants, Ahmed Al-Safi.

Dès la première semaine, l’ayatollah Ali Al-Sistani a appelé la classe politique à des réformes, estimant « légitimes » les revendications des manifestants. Réagissant à l’annonce des premières victimes de la répression meurtrière, il a exhorté le gouvernement à ouvrir une enquête indépendante et à respecter la « sainteté » du sang irakien, avant d’appeler à poursuivre la contestation jusqu’à obtenir justice.

Autres actualités

29 - Novembre - 2019

Moscou offre des armes au Gabon pour lutter contre les braconniers

Le ministère russe de la défense a annoncé avoir livré gratuitement des armes au Gabon afin d’aider ce pays à lutter contre les braconniers et...

28 - Novembre - 2019

Téhéran accuse la CIA d’être responsable des émeutes en Iran

Le guide suprême d’Iran, Ali Khamenei, l’a affirmé, mercredi 27 novembre. L’Iran, a-t-il déclaré, a mis en échec « un complot très...

28 - Novembre - 2019

La Corée du Nord tire deux projectiles non identifiés

Au moment où les négociations sur le nucléaire entre Pyongyang et Washington sont dans l’impasse et où les Etats-Unis fêtent Thanksgiving, la Corée...

27 - Novembre - 2019

Présence française au Sahel : sortir de l’impasse

Il y a bientôt sept ans, en janvier 2013, François Hollande avait pris l’initiative d’envoyer les soldats français afin d’empêcher les groupes...