Crise libyenne : Rome craint une perte d’influence à Tripoli et de nouveaux départs de migrants

17 - Avril - 2019

Au moins l’avertissement est clair. Interrogé par le quotidien italien La Repubblica, le chef du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale, Faïez Sarraj, l’a assuré lundi 15 avril : si l’exécutif qu’il dirige, et qui contrôle à peine la région de Tripoli, venait à tomber, « il n’y aurait pas seulement 800 000 migrants potentiellement prêts à partir. Il y aurait des Libyens fuyant cette guerre, tandis que dans le sud de la Libye, les terroristes de l’organisation Etat islamique ont repris leurs actions ».
Alors que les troupes de l’armée dirigée par le maréchal Khalifa Haftar menacent Tripoli, visée dans la nuit de mardi à mercredi par des bombardements ayant fait au moins quatre morts, M. Sarraj mise beaucoup sur son allié le plus solide, le gouvernement italien, pour obtenir l’arrêt de l’offensive lancée le 4 avril dernier. Et comment se faire plus pressant qu’en réveillant le spectre d’une reprise des départs de migrants depuis les côtes africaines, favorisée par le retour de l’anarchie en Libye ?

Autres actualités

29 - Mai - 2020

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l’OMS

Le président des Etats-Unis, Donald Trump, a annoncé, vendredi 29 mai, qu’il mettait fin à la relation entre son pays et l’Organisation mondiale de la...

29 - Mai - 2020

Au Nigéria, escalade inquiétante des violences dans le nord-ouest

Une centaine de villageois ont été tués par des « bandits » cette semaine, dans l’Etat de Sokoto, dans le nord-ouest du Nigeria, une région devenue...

23 - Mai - 2020

En Afghanistan, cessez-le-feu de trois jours pour la fin du ramadan

L’Afghanistan s’oriente vers trois jours d’arrêt des combats à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du ramadan qui doit...

23 - Mai - 2020

L’Argentine à nouveau en défaut de paiement

L’Argentine est entrée à nouveau en défaut de paiement vendredi 22 mai en n’honorant pas une échéance de 500 millions de dollars, mais la...

22 - Mai - 2020

Covid-19 : une étude internationale suggère un risque accru de mortalité sous hydroxychloroquine

L’hydroxychloroquine et la chloroquine ont-elles un intérêt dans le traitement du Covid-19 ? Les études s’accumulent, sans apporter pour l’instant de preuves...