Brexit: la bagarre a déjà commencé sur la pêche

01 - Février - 2020

Le Royaume-Uni va « reprendre le contrôle des eaux britanniques », assène régulièrement Boris Johnson. Le premier ministre britannique le martèle même : au 1er janvier 2021, à l’issue de la période de transition qui suit le Brexit du 31 janvier, les pêcheurs de l’Union européenne n’auront plus accès libre aux eaux poissonneuses qui entourent les îles du Royaume-Uni, comme ils l’ont aujourd’hui.

Pour donner plus de poids à ses paroles, son gouvernement a présenté, dès mercredi 29 janvier, un projet de loi aux députés de Westminster qui prévoit que le pays sorte de la politique commune de la pêche et puisse agir comme Etat côtier indépendant l’an prochain. Tout un symbole alors que les parlementaires européens ratifiaient, ce même jour, l’accord de divorce entre Londres et Bruxelles.

« Les Britanniques savent qu’on a un point faible, la pêche. Il n’y a aucune raison qu’ils n’utilisent pas cette faiblesse », confie un haut fonctionnaire européen, très au fait des sujets relatifs au Brexit. Certes, Boris Johnson connaît les inquiétudes des pêcheurs britanniques, qui ont massivement voté en faveur du Brexit, pour ce que leur réserve la suite. Mais il sait aussi que la pêche est un sujet politiquement inflammable chez certains de ses ex-partenaires, à commencer par la France. Après les « gilets jaunes », Emmanuel Macron ne peut se permettre de se mettre à dos les pêcheurs normands ou bretons, alors que de 30 % à 40 % de la pêche hexagonale se fait dans les eaux britanniques.
Les Européens ont plus à perdre

Seulement huit des vingt-sept Etats membres de l’Union européenne – la France, l’Irlande, l’Espagne, la Belgique, les Pays-Bas, la Suède, l’Allemagne et le Danemark – sont concernés par le sujet, et Londres y voit une faille possible dans l’unité qui a jusqu’ici prévalu entre les Européens lors des négociations sur le Brexit.

Autres actualités

08 - Février - 2020

En Thaïlande, la crainte du coronavirus suscite des réactions racistes contre les Chinois

« Eh le Chinetoque ! Retourne s’il te plaît dans ton pays de mangeur de merde ! Tu n’es plus le bienvenu chez nous. » : ce Tweet datant du 26 janvier, posté...

08 - Février - 2020

La dissuasion française à l’heure européenne

Le discours présidentiel sur la stratégie de défense française et la dissuasion nucléaire est un rite de la Ve République ; celui d’Emmanuel...

01 - Février - 2020

« Alerte au coronavirus… le cuivre sonne le clairon »

Matières premières. La peur du coronavirus a atteint les salles de marché. La fièvre monte chez les spéculateurs, qui tentent de mesurer l’ampleur du choc...

18 - Janvier - 2020

Pendant le procès de Donald Trump, quatre candidats démocrates ne pourront plus faire campagne

Le week-end prolongé, du fait du jour consacré lundi à la mémoire de Martin Luther King, sera particulièrement mis à profit par quatre candidats...