Au Cameroun, un centre protège des perroquets jaco saisis aux trafiquants

22 - Mai - 2020

Des croassements déchirent le silence. Dans une grande cage, une nuée de perroquets volent d’un point à l’autre. Assis en face de la volière, Stephen Killi Matute observe la scène. Depuis seize ans, cet homme s’occupe de ces oiseaux à la queue rouge. « Je prends soin d’eux. Je nettoie leur cage, je les nourris, je les observe durant toute la journée pour voir s’ils mangent normalement, s’ils se déplacent sans difficulté ou s’ils sont malades. Je les aime beaucoup », avoue cet animalier, responsable de la réhabilitation des perroquets.

Nous sommes au Limbe Wildlife Center (LWC), une aire protégée située dans la ville de Limbé, dans la région du Sud-Ouest du Cameroun. Installé au sein du jardin zoologique de cette cité balnéaire, ce projet de conservation et d’éducation des animaux saisis aux braconniers et trafiquants est cogéré par l’ONG internationale Pandrillus et le ministère camerounais des forêts et de la faune.

Dans cet espace, on trouve des chimpanzés, gorilles, autres espèces de singes… et des perroquets jaco, couramment appelés gris du Gabon, une espèce d’oiseaux présente en Afrique de l’Ouest et du centre, menacés d’extinction.

Autres actualités

08 - Mai - 2020

Coronavirus : à Abidjan, la banqueroute des patrons de l’informel

A la recherche d’un amortisseur, Moussa Sidibé se contorsionne pour s’enfoncer dans sa boutique, une caverne d’Ali Baba pour véhicules japonais. S’y...

07 - Mai - 2020

Face à la pandémie, le Royaume-Uni a choisi un modèle économique européen

Le pays d’Adam Smith et de Margaret Thatcher semble avoir oublié la main invisible. Face à la pandémie, le Royaume-Uni a effectué un virage économique,...

07 - Mai - 2020

En Afrique du Sud, l’ancien président Zuma affirme que l’un de ses fils a été empoisonné

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma a affirmé que son fils décédé en 2018 avait été empoisonné par des individus qui...

06 - Mai - 2020

Podcast. La Chine va-t-elle dominer le monde d’après ?

Depuis le début de la crise de coronavirus, la Chine occupe une place bien particulière. Après le départ de l’épidémie à Wuhan dans la...

06 - Mai - 2020

Le Soudan se dirige vers une pénalisation de l’excision

Au Soudan, l’excision est en passe d’être punie par la loi : un amendement au code pénal, qui rend leurs auteurs passibles de trois ans d’emprisonnement et...