Au Cameroun, Bolloré accusé de jouer la montre dans le procès d’Eseka

09 - Août - 2018

La filiale Camrail, jugée pour sa responsabilité présumée dans une catastrophe ferroviaire ayant fait 79 morts, a obtenu un renvoi de la décision de justice.

Le 21 octobre 2016, un train avait déraillé à Eseka, au Cameroun. Crédits : STRINGER / AFP
Un avocat camerounais a dénoncé, mercredi 8 août, l’« attitude hautement dilatoire » de Camrail, filiale locale du groupe français Bolloré, le procès contre certains de ses responsables et agents pour leur responsabilité supposée dans une catastrophe ferroviaire ayant été une nouvelle fois ajourné.

Autres actualités

17 - Août - 2018

Madagascar : le président Hery Rajaonarimampianina candidat à un second mandat

Treize dossiers de candidature ont déjà été déposés auprès de la Haute Cour constitutionnelle pour l’élection prévue le 7...

17 - Août - 2018

Donald Trump assistera aux cérémonies du 11-Novembre à Paris

Dans l’impossibilité d’organiser son propre défilé militaire en raison d’un coût trop élevé, le président américain...

16 - Août - 2018

Au Mali, le président Ibrahim Boubacar Keïta réélu

Le chef de l’Etat, au pouvoir depuis 2013, a remporté le second tour de l’élection présidentielle face à Soumaïla Cissé, avec 67,17 % des voix....

16 - Août - 2018

En Italie, le Mouvement 5 Etoiles mis en difficulté par l’effondrement du pont de Gênes

Les populistes ont conquis le pouvoir en Italie avec un discours anti-grands travaux. Ils se sont opposés au projet qui aurait permis de contourner le viaduc.   Une tignasse...

14 - Août - 2018

A Londres, une voiture fonce sur le Parlement, la piste terroriste privilégiée

Une voiture est entrée en collision avec les barrières de protection installées devant le Parlement britannique mardi 14 août au matin. Selon la police britannique,...