Au Brésil, des manifestants anticonfinement se regroupent tous les week-ends

12 - Mai - 2020

Ils sont dans la rue chaque fin de semaine. Depuis deux mois, et l’arrivée de la pandémie due au coronavirus, les manifestants « anticonfinement » brésiliens battent le pavé sans discontinuer. Samedi 9 mai encore, alors que le pays passait la barre des 10 000 victimes mortelles du Covid-19, ils étaient plusieurs dizaines sur la place des Trois-Pouvoirs de Brasilia, drapés dans des bannières auriverdes (vert et or, les couleurs du drapeau brésilien), moquant le « fake virus » et clamant leur soutien inconditionnel au président Jair Bolsonaro, « coronasceptique » assumé.

Ces manifestants sont une minorité, certes. Mais une minorité bruyante, médiatique, ultraprésente sur les réseaux sociaux, capable de mobiliser dans toutes les grandes villes, par centaines et parfois davantage. Ainsi le dimanche 3 mai : une grande « marche » sur la capitale a réuni plusieurs milliers de personnes, acclamant Jair Bolsonaro face au palais du Planalto. Un véritable coup de force, célébré par les manifestants comme une « nouvelle indépendance du Brésil ».

Leur priorité : le redémarrage de l’économie et la réouverture des commerces, fermés par une majorité des 27 gouverneurs du pays. « On parle des morts du coronavirus, mais qui parle des patrons qui se suicident parce que leur entreprise a fait faillite ?, s’indigne Ronaldo Cunha, 39 ans, chauffeur VTC et manifestant à Campo Grande (Etat de Rio). Les gouverneurs ne veulent laisser travailler personne. C’est absurde : comment vais-je payer mes impôts ? ! Ils nous condamnent à mort ! », peste-t-il.

Autres actualités

14 - Décembre - 2020

Brexit : Londres et Bruxelles veulent « faire encore un effort » pour éviter le « no deal »

Après au moins cinq ou six dates butoir ratées ces derniers mois, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le premier ministre britannique,...

14 - Décembre - 2020

La démocratie tunisienne entre fatigue et résilience

« Désenchantement », « désillusion », « espoirs trahis » : les formules sont usées jusqu’à la corde dès que sonne...

02 - Décembre - 2020

Covid-19 : le Royaume-Uni veut lancer sa campagne de vaccination dès la semaine prochaine

Le gouvernement britannique n’a pas boudé son plaisir, mercredi 2 décembre. Boris Johnson et ses ministres se sont longuement félicités d’une «...

02 - Décembre - 2020

L’ONU obtient de l’Ethiopie un accès humanitaire illimité au Tigré

A l’issue de quatre semaines de conflit armé, l’ONU s’est vu octroyer, par le gouvernement éthiopien, un accès illimité à la région du...

26 - Octobre - 2020

Recep Tayyip Erdogan appelle au boycottage des produits français

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, n’en finit pas de multiplier ses attaques à l’encontre d’Emmanuel Macron. Lundi 26 octobre, il a appelé au...