Signature d’un accord de paix fragile au Mozambique

08 - Août - 2019

La troisième tentative sera-t-elle la bonne ? En signant un accord de paix, mardi 6 août, avec Ossufo Momade, le chef de la Renamo (l’ex-rébellion historique, retournée au maquis), le président du Mozambique, Filipe Nyusi, s’est promis de rendre « irréversible » un long processus, amenant les vétérans de la longue guerre civile mozambicaine (1977-1992) à abandonner les armes une dernière fois, après les avoir reprises en 2013.
Quelques jours plus tôt, à Sathundjira, le bastion de la Renamo (Résistance nationale mozambicaine) dans le parc de Gorongosa (centre), la cessation des hostilités avait déjà été formalisée entre le chef de l’Etat – qui est aussi celui du parti au pouvoir depuis l’indépendance, le Frelimo (Front de libération du Mozambique) – et Ossufo Momade.
Puis le chef rebelle, qui a pris la tête du mouvement après la mort en mai 2018 de son leader historique, Afonso Dhlakama, est sorti de la région inexpugnable où est concentrée une partie de ses forces pour gagner Maputo et y signer l’accord du 6 août.

Autres actualités

25 - Juillet - 2019

Le FMI abaisse ses prévisions de croissance mondiale sur fond de tensions commerciales

Le Fonds monétaire international (FMI) a une nouvelle fois abaissé ses prévisions de croissance mondiale, invoquant, mardi 23 juillet, une décélération...

24 - Juillet - 2019

Boris la menace

Et maintenant ? Le 10, Downing Street, il y pense depuis l’âge de 8 ans, si l’on en croit sa sœur Rachel. Mercredi 24 juillet, Boris Johnson réalise enfin, à...

24 - Juillet - 2019

Hongkong sous le choc après les attaques des triades

La vidéo dure une vingtaine de minutes. Junius Ho, un député hongkongais progouvernement, fixe la caméra et parle lentement, détachant les mots avec soin....

23 - Juillet - 2019

Guerre commerciale : la Chine esquisse quelques gestes timides en direction des Etats-Unis

Entre Pékin et Washington, le dialogue a timidement repris. Les négociateurs des deux pays ont ouvert de nouvelles discussions, à la mi-juillet, pour tenter de régler...

23 - Juillet - 2019

Plusieurs blessés dans une attaque au véhicule piégé à l’entrée d’une base française au Mali

Un véhicule piégé a explosé, lundi 23 juillet, à l’entrée de la vaste base militaire française de Gao, dans le nord-est du Mali, faisant...