Les Ouïgours, internés dès l’enfance dans des camps chinois

11 - Juillet - 2019

Il a refusé, il y a deux ans, l’ordre, reçu lors d’un séjour d’études à l’étranger, de rentrer, et s’est installé aux Etats-Unis. Ce Ouïgour énumère les membres de sa famille qui ont été arrêtés depuis dans sa région d’origine, non loin de Kachgar, au Xinjiang : « Mon frère, la femme de mon frère, ma belle-mère, mes deux cousins plus âgés, mon oncle et ma tante… » Certains sont en camp de rééducation patriotique, d’autres en prison. Il liste aussi les enfants dont il est sans nouvelles, dont sa demi-sœur de 9 ans et les trois enfants de son cousin. « Le gouvernement n’a laissé aucun adulte en âge de s’en occuper. Ils ne sont avec personne que nous connaissions. »
Pour cet ancien homme d’affaires de 37 ans, nul doute qu’ils ont été envoyés dans un de ces centres pour enfants entre internat, orphelinat et camp d’endoctrinement, dont on commence à parler, il ne voit pas d’autre explication. « Les enfants ne peuvent pas y parler notre langue, y manger notre cuisine, ils sont éduqués comme des Chinois han [ethnie majoritaire] et doivent abandonner leur identité », dit-il.
« Un vaste système »
Où sont envoyés les enfants ouïgours quand leurs parents disparaissent ? Une nouvelle étude du chercheur allemand indépendant Adrian Zenz, basée sur des documents officiels chinois, expose un vaste système visant à prendre en charge les enfants dont les parents sont détenus et à leur inculquer une éducation patriotique en mandarin.
Parallèlement à la construction de camps d’internement, où seraient enfermés environ un million de Ouïgours – minorité turcophone sunnite –, ainsi que des membres d’autres minorités musulmanes de l’extrême Ouest chinois, des centaines de « centres de secours », orphelinats et pensionnats ont été construits ou agrandis depuis 2017.

Autres actualités

06 - Juin - 2019

Poutine et Xi Jinping célèbrent l’amitié sino-russe

A chacun sa commémoration. Alors que le président américain Donald Trump est en Europe pour commémorer les 75 ans du Débarquement en Normandie, le...

06 - Juin - 2019

Le groupe Etat islamique revendique sa première attaque au Mozambique

« Grace à Allah le tout-puissant, les soldats du califat ont réussi à repousser une attaque de l’armée croisée mozambicaine dans le village de...

04 - Juin - 2019

« Aux Etats-Unis, la chasse aux GAFA est devenue un sport national »

Pertes & profits. Trop gros pour tomber… dans l’oubli. Le département américain de la justice (DOJ) et la Commission fédérale du commerce,...

04 - Juin - 2019

Dubaï, victime collatérale du blocus du Qatar

Dans les célèbres malls de Dubaï, leur disparition s’est fait immédiatement sentir. « 15 à 20 % de chiffre d’affaires en moins », grimace...

04 - Juin - 2019

Avec le réchauffement climatique, la culture du sorgho s’implante en Europe

Cette année, Ferenc Kardos a semé 300 hectares de sorgho à la place du maïs. De la grande plaine hongroise où il habite jusqu’au sud-ouest de la France,...