"Tabaski" de Laurence Attali projeté en avant-première mondiale, vendredi à Dakar

04 - Juin - 2019

Le film "Tabaski" de la réalisatrice sénégalaise d’origine française Laurence Attali sera présenté en avant-première mondiale, vendredi, à 19 heures 30, au musée Théodore Monod de l’art africain de l’IFAN à Dakar, a annoncé son producteur Ousmane William Mbaye.

La projection prévue dans les jardins du musée située place Soweto sera suivie du vernissage de l’exposition de l’artiste peintre Camara Guèye, qui s’est inspiré de l’œuvre picturale de son défunt homologue Iba Ndiaye mort en 2008 à Paris, pour réaliser de nouveaux tableaux sur le thème de la Tabaski.

L’Aïd-el-kébir ou Tabaski, communément appelée ’’la fête du mouton’’, a inspiré une grande partie de l’oeuvre du peintre Iba Ndiaye, natif de Saint-Louis et dont la célèbre série d’huiles sur toile, peinte sur le thème de la Tabaski (le sacrifice rituel du mouton), est l’une des plus connues.

Le court métrage de 26 minutes de Laurence Attali se veut "un film hybride mêlant fiction, art, histoire politique", sous la forme d’un "docu-fiction". "C’est un hommage au peintre hors pair Iba Ndiaye (1928 - 2008), j’ai été attirée par son œuvre, notamment, la célèbre série +La ronde de Tabaski, à qui le tour ?+ pour en faire un film", souligne la réalisatrice et monteuse.

Laurence Attali dit beaucoup aimer la série de Iba Ndiaye sur la Tabaski après en avoir découvert récemment la dimension politique. "J’ai décidé d’en faire un film", ajoute-t-elle.

A l’en croire, lorsque Iba Ndiaye peignait son œuvre majeure "Tabaski, à qui le tour ?+" dans les années 70, "il ne pensait pas directement au sacrifice des moutons de Tabaski (fête musulmane célébrant le sacrifice d’Abraham) au Sénégal, mais bien plutôt à la série de coups d’Etat et d’assassinats politiques qui se sont succédés à cette époque".

Le film de Laurence Attali, produit par Ousmane William Mbaye (Les films Mame Yandé", en partenariat avec la structure parisienne "Autoproduction", a bénéficié d’un financement de quinze millions de francs CFA du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuel (FOPICA).

Laurence Attali qui n’a plus réalisé de film depuis 2007, marque ainsi son retour avec "Tabaski". Son précédent, intitulé "Le temps d’un film", était axé justement sur la fabrication d’un film.

Laurence Attali a par ailleurs réalisé plusieurs autres films et séries, dont une trilogie portant sur l’amour avec "Même le vent" (1999), "Baobab" (2000) et "Le déchaussé" (2003).

Elle est aussi la réalisatrice du film dédié au grand sculpteur sénégalais Moustapha Dimé (1952-1998).

De 2003 à 2017, Laurence Attali a accompagné tous les films du cinéaste Ousmane William Mbaye, lauréat 2017 du "Grand prix du chef de l’Etat pour les arts".

Autres actualités

26 - Mars - 2020

Décès de Manu Dibango : Abdoulaye Diop rend hommage à un ‘’patrimoine artistique planétaire’’

Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a rendu hommage, mercredi, au saxophoniste camerounais Manu Dibango, décédé mardi des suites du Covid-19,...

24 - Mars - 2020

Le saxophoniste Manu Dibango est mort des suites du Covid-19, annoncent ses proches

Ses fans l’appelaient « Papa Manu », « Le Doyen » ou simplement « Manu ». Le 18 mars, un communiqué publié sur sa page Facebook...

20 - Mars - 2020

Report à une date ultérieure de la Biennale de Dakar (officiel)

Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a décidé vendredi de reporter à une date ultérieure la quatorzième de la Biennale de...

19 - Mars - 2020

Covid- 19 : ’’Y en a marre’’ sensibilise par la chanson

Le mouvement ‘’Y en a marre’’ a sorti, mercredi, un single de sensibilisation, en wolof et français, invitant au respect des mesures d’hygiène...

17 - Mars - 2020

Coronavirus - Pape Diouf perd des millions, Daara-J suspend la promotion de son album

La pandémie du coronavirus n’a pas fait qu’arrêter les cours, annuler les rassemblements notamment religieux. Des pertes d’argent, surtout du côté du...