Tan Bombé cherche 28 millions

07 - Octobre - 2017

Le comédien Abdoulahat Ndiaye alias Tan Bombé organise du 15 au 22 octobre à Guédiawaye la première édition du festival de la compagnie dont il est la tête de file, Beugue sa rew. À une semaine de l’événement, il peine à boucler le budget, qui est de 28 millions de francs Cfa.

«La culture est le parent pauvre ici en banlieue, regrette-t-il dans Le Quotidien. On nous a promis un soutien, mais rien n’est encore venu. Aucune réaction de la part des autorités. Ce n’est pas facile. Il faut être politicien pour pouvoir bénéficier des largesses des politiciens, alors que ce n’est pas mon cas.»

Tan Bombé informe que le festival de la troupe Beugue sa rew va regrouper 200 participants venus de 7 pays. Les comédiens sénégalais seront de la partie. «Ils seront une vingtaine à côté d’autres artistes sortis de l’École des beaux-arts comme Kader Pichininico», annonce-t-il.

Autres actualités

19 - Novembre - 2019

Dak’art 2020 : 7 plasticiens sénégalais parmi les 64 artistes sélectionnés pour le "In’’

Soixante-quatre artistes dont sept de nationalité sénégalaise ont été retenus pour l’exposition internationale de la 14 ème édition de la...

15 - Novembre - 2019

Le ministère de la Culture et de la Communication honore cinq acteurs culturels

Le ministère de la Culture et de la Communication a rendu hommage et a remis des prix, jeudi, à Dakar, à cinq personnes dont la professeure de français Dieynaba Sarr...

14 - Novembre - 2019

Alain Gomis ‘’contre’’ les ateliers d’écriture

Le réalisateur Alain Gomis a relevé l’importance de ‘’préserver la liberté d’écriture’’ dans la création de films,...

13 - Novembre - 2019

Youssou Ndour donne du rythme à la CIPD

L’artiste planétaire sénégalais Youssou Ndour a égayé mardi l’ouverture de la Conférence internationale sur la population et le...

08 - Novembre - 2019

Aminata Touré : ’’Le combat pour la réhabilitation des cultures africaines toujours d’actualité"

Le combat mené par les écrivains africains pour la défense et la réhabilitation des cultures africaines est ’’toujours...