PREMIERE EDITION DU JAZZ FESTIVAL POUR LE RAYONNEMENT DE LA CULTURE SENEGALAISE

26 - Juillet - 2018

Les acteurs de l’industrie musicale (Aim) organisent, du 7 au 8 décembre prochain le «Jazz Festival» à Dakar et les 14 et 15 décembre à Diamniadio. Il s’agira de faire découvrir les richesses culturelles du pays et de vendre la destination Sénégal.

Du 7 au 8 décembre prochain, Dakar va accueillir le «Jazz Festival», avant que l’évènement ne soit déplacé à Diamniadio, dans sa deuxième phase, pour accompagner le projet du nouveau pôle urbain de l’Etat du Sénégal, les 14 et 15 du même mois. Organisé par les Acteurs de l’Industrie Musicale (Aim), le Jazz Festival sera à sa première édition. Et si la ville de Dakar a été choisie pour abriter cette première édition, c’est parce qu’elle est la «première destination en Afrique noire francophone, avec pas moins de 700.000 touristes par an, avec sa forte dimension internationale, une ville ouverte sur l’océan Atlantique», ont expliqué le président Zeynoul Sow et Cie. Selon eux, «Dakar bénéficie, avec cette image de ville ouverte sur le monde, d’une stabilité politique rare dans la région et donc bénéficie d’un cadre propice au rayonnement d’un tel projet de festival».

Au programme du Jazz Festival, une scène Off fera le «grand plaisir des habitants des communes de Diamniadio, Bargny, Sendou et Sébikotane, qui constituent un territoire carrefour, zone de transition entre l’agglomération dakaroise et le reste du pays». A en croire les organisateurs, le festival a ainsi pour objectif de faire retrouver à Dakar son rayonnement culturel et musical, mettre en valeur et exposer aux yeux du monde notre savoir-faire et nos icones. «Ce festival contribuera à l'attraction d'une nouvelle clientèle touristique dans la ville de Dakar. Il aura un fort impact économique, en retombées directes et indirectes. Et son effet médiatique contribuera à la notoriété de la ville», a déclaré le président de l’Aim Zeynoul Sow.

Le Jazz Festival va également offrir aux jeunes talents une possibilité d’acquérir une nouvelle notoriété dans le domaine de la musique qui peut être une véritable rampe de lancement pour leur carrière musicale. En outre, le festival a pour objectif de favoriser l’échange culturel avec des artistes internationaux qui feront le déplacement. «Il s’agit de permettre à des volontaires de se faire une expérience dans le milieu de la musique, de la régie son/lumières, de l'assistance d'artistes, du montage/démontage de scènes de spectacles, ou de l'organisation d’événements», ont indiqué les acteurs de l’industrie musicale. Le Jazz Festival devra ainsi permettre de mettre en place un réseau entre artistes et équipes de spectacles afin de leur fournir une possible coopération future au sein d'autres festivals ou concerts.

Autres actualités

21 - Septembre - 2018

Réalisation –Cinéma MOLY KANE, LE 7EME ART DANS LES VEINES

Le réalisateur Moly Kane n’a pas fini de faire des exploits dans le cinéma sénégalais. Les cinq prix reçus à travers son film «Goom Bi»...

14 - Septembre - 2018

Musique sénégalaise QUAND L’ACOUSTIQUE PEINE A SE FAIRE UNE PLACE

Les musiciens qui font de l’acoustique n’arrivent pas très souvent à se faire une place dans la scène musicale sénégalaise. S’ils ne sont pas...

13 - Septembre - 2018

Culture mandingue et patrimoine immatériel culturel QUAND LE KANKOURANG «PERD» SA VALEUR

Le kankourang est de nos jours banalisé voire jeté aux oubliettes. Ce rite connu dans la société mandingue incarnait jadis le respect, l’autorité...

13 - Septembre - 2018

Primes au festival clap ivoire 2018 MOLY KANE ET SON EQUIPE SE DEVOILENT

Le cinéma sénégalais a encore fait des exploits lors de la dix-huitième édition du festival Clap Ivoire qui s’est tenu à Abidjan. « Goom bi...

11 - Septembre - 2018

L’EGYPTE OFFRE AU SENEGAL 23 PIECES D’ANTIQUITES

La cérémonie de réception de ces objets a eu lieu hier, lundi 10 septembre, au sein du musée. Selon l’ambassadeur de la République d’Egypte, ces...