Note de lecture JAWAHIRUL MAANI : LA TIJANIA COMME REPONSE AUX DEFIS CONTEMPORAINS

30 - Janvier - 2019

Le livre constitue une contribution majeure à la vulgarisation du message de paix de Mawlâna Cheikh Ahmad at-Tijâni (RTA). Cette traduction des deux premières parties des Jawâhirul Ma‘âni que nous devons au Dr. Cissé Kane, est le fruit des enseignements de l’oeuvre sous l’impulsion de Chaykh Ibrahima Sall RTA. est une compilation des exégèses, fatwas, correspondances, réponses à des questions, dires et vertus de Chaykh Ahmad At-Tijâni. C’est une opportunité bienvenue pour mieux connaître la dimension du Saint Chaykh Ahmad-At-Tijâni, porte étendard de l’islam soufi, sa vie, ses traits de caractère, son parcours spirituel jusqu’à ce qu’il embrasse la voie Tijânie.

Dans un monde troublé et mouvementé, en proie aux questionnements existentiels et aux violences, l’ouvrage nous donne des éléments de réponse en nous ramenant à la dimension essentielle de l’être humain : la quête spirituelle, l’introspection et la maîtrise de soi, en vue de son développement harmonieux, de son bien-être en société, grâce à l’islam soufi.

A travers ce livre, le lecteur découvrira les tréfonds du cheminement spirituel ; la nécessité d’une profonde ascèse ainsi que d’une introspection radicale en vue de faire face aux multiples défis économiques sociaux, culturels, sociétaux auxquels l’être humain fait face. Les réponses à ces multiples défis se trouvent dans la sérénité de l’âme, qui elle trouve sa sève dans le zikr (invocations abondantes, obséquieuses et recueillies de Dieu et prières ferventes, reconnaissantes et chargées d’amour sur le Prophète Mouhammad PSL, le meilleur des êtres crées, la manifestations archétypique de la lumière du Seigneur sur terre. Le but ultime est donc de façonner le citoyen modèle doué de discernement, épris de solidarité, chantre de la droiture, adepte vigilant et permanent du bon comportement, en vue d’aller vers la société idéale grâce à l’islam soufi.

Pour que cette sérénité de l’âme trouve sa toute sa munificence et le summum de son expression, l’arrimage au Saint Coran et à la Sunna de Seyyiidina Mouhammad, apparaissent en filigrane tout au long de l’ouvrage à travers le parcours de Mawlâna Cheikh Ahmad At-Tijâni, avec des références nombreuses à la vie des saints en général.

Le lecteur découvrira véritablement qu’au-delà des musulmans, l’ouvrage s’adresse au genre humain pour lui montrer qu’il peut trouver en lui les réponses à ses angoisses, à ses envies et pulsions. En somme toute la panoplie d’outils auxquels il peut faire appel face aux multiples formes de violences (heureuses ou malheureuses, voulues ou subies) qui l’entourent.

L’érudition du Chaykh qui était un intellectuel accompli ainsi que sa dimension spirituelle hors normes, lui permettent de mettre à la disposition de l’humain les clés nécessaires à la Mou’âmala comme l’ait si bien dit le Prophète Seyyidina Muhammad (ad-dîne al mou’amala). L’homme peut être bon à condition qu’il maîtrise son cœur et son âme qui se nourrissent en vérité d’amour de Dieu et du Prophète, et s’expriment par l’adoration et le zikr. Il n’y a rien de mieux qu’un cœur apaisé et serein pour dominer le monde et le mener à bon port, pour éviter la violence et la turpitude.

Le livre est écrit dans une très belle langue « toubab », qui restitue fidèlement et élégamment le style de l’hagiographie. On sent également que l’ouvrage est le fruit de recherches et documentations très poussées sur les versets coraniques et leur sens. Au-delà même des questions exclusivement relatives à la Tariqa Tijânie, les auteurs y développent des éclaircissements sur des questionnements religieux qui permettent de mieux comprendre la relation consubstantielle fusionnelle entre la Tariqa et l’islam.

« Les joyaux des sens et l’accès aux aspirations, en l’effluve spirituel du Maître Abul ‘Abbâs AT-TIJÂNÎ (رضياللهعنه) Traduction Dr. Cissé Kane, L’Harmattan Sénégal 2018

Autres actualités

20 - Mars - 2019

Aminata Sow Fall se veut "féministe, mais pas militante"

La romancière sénégalaise Aminata Sow Fall dit ne pas être "politiquement féministe’’ pour n’avoir "jamais milité" dans les associations...

14 - Mars - 2019

Deux millions FCFA en guise de récompense aux deux lauréates sénégalaises du FESPACO

Le ministre de la Culture Abdou Latif Coulibaly a remis jeudi un million de francs CFA à chacune des deux lauréates sénégalaises du dernier Festival panafricain du...

13 - Mars - 2019

Un livre consacré aux chansons de Thione Seck, l’artiste se dit honoré

Thione Ballago Seck se dit honoré par la publication du livre consacré à ses chansons par le journaliste Fadel Lô, un travail qui interpelle les autres artistes quant...

13 - Mars - 2019

"Prix Orange" du livre en Afrique : un jeune sénégalais finaliste

Khalil Diallo, un jeune sénégalais de 25 ans, auteur du livre "A l’orée du trépas" (Harmattan Sénégal), a été retenu parmi les six...

12 - Mars - 2019

Les lauréates sénégalaises du FESPACO 2019 fêtées mercredi

Le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, va présider mercredi une cérémonie dite "Sargal", au cours de laquelle les cinéastes Angèle Diabang et...