Kaolack : un CRD dédié à la valorisation du site mégalithique de Sine Ngayènne (ministre)

27 - Août - 2019

Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, Abdoulaye Diop, a annoncé la tenue prochaine à Kaolack (centre) d’un comité régional de développement (CRD) consacré à une réflexion sur les voies et moyens d’assurer une valorisation touristique du site mégalithique de Sine Ngayènne.

"Un comité régional de développement sera organisé d’ici à trois mois avec l’ensemble des ministères concernés pour réfléchir sur la valorisation du site de Sine Ngayenne qui appartient à notre patrimoine culturel et historique", a-t-il déclaré.

Le ministre intervenait à l’issue d’une visite effectuée lundi sur le site de Sine Ngayènne, présenté comme le plus imposant site mégalithique de la Sénégambie. Situé dans la commune de Ngayènne Sabakh, le site historique dispose notamment de 52 cercles de pierres dressées et d’un millier de tumulus.

Le site se singularise également par la variété des alignements et des aménagements sur pierre, à l’image de celles à bouton sommital, les gravures discoïdales, un double cercle localement appelé tombe royal et la richesse du matériel archéologique trouvée lors des fouilles, lit-on dans son document de présentation. Lequel rappelle que le nombre total de monolithes dressés sur le site est de l’ordre de 1102.

Le chef de l’Etat accorde une grande importance à l’histoire du Sénégal qui se confond avec le site historique de Sine Ngayènne qui existe depuis trois siècles avant Jésus Christ, a souligné le ministre de la Culture et de la Communication.

Il s’est ainsi félicité de la présence d’une équipe du ministère du Tourisme, du maire de la commune à sa visite devant ouvrir la voie à une synergie d’actions pouvant permettre de faire retrouver au site de Sine Ngayène, sa vocation touristique d’antan.

De son côté, le maire de la commune de Ngayènne Sabakh, Goumba Gaye, est revenu sur les difficultés qui entravent l’attractivité du site, en citant entre autres l’enclavement et l’absence d’électrification.

"Il faut aussi faciliter l’accès à travers des pistes de production et la construction de centres d’interprétation du site, d’hôtels et de forage, pour assurer un meilleur épanouissement des populations et des visiteurs", a-t-il préconisé.

Autres actualités

05 - Mai - 2019

Décès du joueur de kora Solo Cissokho

La culture mandingue est en deuil. Ce samedi, la rédaction de Kewoulo a appris la disparition du virtuose ziguinchorois de la Kora. Solo Cissokho est décédé ce samedi...

01 - Mai - 2019

Saint-Louis : le festival de jazz clôturé en beauté par la bande à feu Habib Faye

Le dernier concert du festival international de jazz de Saint-Louis a été clôturé en beauté mardi par la Bande à feu Habib Faye composée du...

29 - Avril - 2019

Saint-Louis : Tex, un jeune artiste de Guet Ndar sur la scène du Festival de jazz

L’artiste musicien Tex, de son vrai nom Faly Guèye, originaire de de Guet Ndar, est monté dimanche sur la scène du festival de Jazz de Saint-Louis. Il devient...

25 - Avril - 2019

Le Festival ’’Kaay Fecc’’ rend hommage à Cheikh Anta Diop

La dixième édition du festival de danse ’’Kaay Fecc’’, ouverte mercredi, au centre culturel Blaise Senghor, ’’met en lumière la...

19 - Avril - 2019

Un historien sénégalais revient sur les impacts culturels de la traite esclavagiste

L’historien sénégalais Ibrahima Thioub, a relevé jeudi à Dakar les impacts culturels encore "plus forts’’ de la traite esclavagiste sur les...