Tension au Hcct Pétition contre la reconduction de Ousmane Tanor Dieng

12 - Octobre - 2017

Le feu couve au Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT). Un groupe de hauts conseillers a lancé hier une pétition contre le président de cette institution, Ousmane Tanor Dieng, à qui ils reprochent de n’avoir rien fait pour améliorer leurs conditions de travail. Ils demandent aux Chef de l’Etat Macky Sall de ne pas reconduire OTD à la tête du HCCT.

«Le président Ousmane Tanor Dieng n’a rien fait pour nous faire bénéficier de certains avantages et privilèges. Pendant ce temps, lui (Ousmane Tanor Dieng) est dans une situation confortable puisqu’il a ses véhicules de fonction, des chauffeurs, sa dotation de carburant, entres autres», ont-ils dit.

Et d’ajouter : « on demande au Président Macky Sall de ne pas reconduire Ousmane T. Dieng au terme de son mandat d’un (1) an qui doit prendre fin le 26 octobre prochain ». Ces hauts conseillers réclament leurs véhicules de fonction, leurs passeports diplomatiques, ainsi qu’un signe d’identification qui leur confère un rang dans les cérémonies officielles.

« Nous dénonçons aussi l’absence de locaux pour abriter l’institution », fulminent-t-ils, reconnaissant ainsi qu’un local a été trouvé mais sa réfection et les aménagements y afférent tardent encore. Et tout ceci est la faute de Tanor, disent-ils. Par ailleurs, Mouhamadou Barro, président de la commission Culture, Jeunesse et Sports, du Haut conseil des collectivités territoriales de prendre la défense de Tanor Dieng.

Selon lui, répondu ces contestataires font un procès de sorcellerie à leur président. « Je suis d’avis que ce que disent ces détracteurs sont des détails qui ne peuvent pas prospérer dans le Haut conseil parce que cette institution n’est pas une structure où il y a un conglomérat de politiques ou de partis qui vont se chamailler de gauche à droite », a fait savoir le défenseur du Secrétaire nationale du Parti socialiste.

En ce qui concerne le dialogue entre l’opposition et le pouvoir, M. Barro de noter qu’il a beaucoup apprécié le fait que l’opposition et la mouvance soient dans une même dynamique. « On n’a jamais entendu un groupe dans l’opposition du Haut conseil évoquer certaines choses, peut-être qu’il peut y avoir une personne ou deux qui le font», a-t-il dit.

Avant de révéler : « Ousmane T. Dieng n’a pas besoin d’un nouveau passeport diplomatique par rapport à son titre de Haut conseiller. Nous, ce que nous constatons à l’interne, c’est qu’il y a une bonne dynamique et ces détails peuvent être importants parce que ce document permet de voyager, un véhicule permet de circuler mais c’est lié un peu à la nouvelle création (du Hcct). On ne peut aujourd’hui avoir, du tic au tac, tout ce dont on a besoin», a soutenu Mouhamadou Barro.

Autres actualités

22 - Septembre - 2018

L’État s’engage à nouveau

Hier, vendredi 21 septembre s’est tenue une rencontre de monitoring entre le Premier Ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne et les représentants des syndicats d’enseignants du...

22 - Septembre - 2018

Bruno Diatta : une vie discrète comme un protocole

Il n’aura pas écrit ses mémoires. C’est une règle non écrite dans son métier. Tout ce qu’on dira de son rapport avec l’Etat et ses...

22 - Septembre - 2018

L'ancien ministre Abdoulaye Diop nommé Vice-gouverneur de la Bceao

Abdoulaye Diop revient aux affaires après six ans d’absence marquée par la perte du pouvoir par Me Wade. Sur proposition du président Macky Sall, l’ancien...

22 - Septembre - 2018

Microfinance : le Marocain Amifa débarque au Sénégal

Après avoir conquis des banques sénégalaises et gagné des parts de marchés dans des domaines aussi stratégiques que les assurances et bâtiment, les...

22 - Septembre - 2018

Barthélémy Dias : Cafouillage sur la date de son procès en appel

Barthélémy Dias a reçu notification de la tenue de son procès en appel pour l'affaire qui lui vaut de purger en ce moment six mois de prison ferme. La date de...