Quatre pays d’Europe acceptent d’accueillir les migrants bloqués depuis dix jours en mer au large de Malte

13 - Avril - 2019

Les migrants bloqués depuis dix jours en mer sur l’Alan-Kurdi, navire de l’ONG allemande Sea-Eye, vont enfin pouvoir débarquer à Malte. Le premier ministre maltais, Joseph Muscat, a annoncé samedi 13 avril qu’un accord avait été trouvé pour les répartir entre l’Allemagne, la France, le Portugal et le Luxembourg.

Mercredi 3 avril, Sea-Eye avait secouru 64 migrants, dont douze femmes et deux enfants de 1 et 6 ans, qui se trouvaient sur une embarcation de fortune au large de la Libye. Le navire Alan Kurdi (qui porte le nom d’un jeune Syrien mort en Turquie et devenu symbole du drame des réfugiés) avait d’abord tenté d’accoster à Lampedusa, mais le ministre italien de l’intérieur, Matteo Salvini, a refusé, renvoyant la responsabilité à l’Allemagne ou à la Libye. En Italie, la Ligue, formation d’extrême droite au pouvoir avec le Mouvement 5 étoiles, a fermé depuis juin 2018 tous ses ports aux ONG secourant les migrants.
Trois évacuations médicales

Le navire a ensuite mis le cap sur Malte, qui n’a pas accepté non plus le débarquement des migrants, hormis deux des femmes, dont une enceinte, qui ont été évacuées vers La Valette pour raisons médicales. L’Alan-Kurdi était donc condamné à naviguer autour de l’île, alors que la situation matérielle commençait à être compliquée à bord pour les 62 migrants restants et les 17 membres d’équipage, entassés dans un dortoir prévu pour une vingtaine de personnes, comme le montre un reportage d’Euronews. Un mécanicien du bateau a d’ailleurs été évacué vendredi pour raisons médicales.

La situation s’est débloquée vendredi, lorsque le ministre de l’intérieur français, Christophe Castaner, a accepté d’accueillir 20 migrants. Son homologue allemand a également proposé de prendre en charge 22 personnes. Le Luxembourg et le Portugal ont aussi offert leur aide. Le navire de Sea-Eye n’a toutefois pas été autorisé à entrer dans un port maltais. Les migrants à bord sont transférés à terre dans des embarcations maltaises.

Autres actualités

18 - Juillet - 2019

Les alliances avec l’extrême droite provoquent la crise chez les centristes espagnols

« Mauviette », « lèche-cul », « canaille ». Sur Twitter, le 3 juillet, Vox n’a pas épargné Albert Rivera, le chef de file du parti...

17 - Juillet - 2019

Maladie de Lyme : les députés américains veulent savoir si l’armée a utilisé des tiques comme armes biologiques

L’armée américaine a-t-elle participé à la propagation de la maladie de Lyme ? La Chambre des représentants des Etats-Unis a ordonné, jeudi 11...

17 - Juillet - 2019

L’UE va enquêter pour savoir si Amazon « respecte les règles de concurrence »

La Commission européenne a annoncé, mercredi 17 juillet, l’ouverture d’une enquête approfondie sur le géant américain du commerce en ligne Amazon,...

16 - Juillet - 2019

Au Venezuela, une crise alimentaire « exponentielle »

Le 5 juillet, jour anniversaire de l’indépendance du Venezuela, des miliciens participent au défilé militaire sur la grande allée Los Proceres de Caracas. Ils...

16 - Juillet - 2019

Au Burkina Faso, onze personnes en garde à vue sont décédées à l’unité antidrogue de Ouagadougou

Onze personnes détenues en garde à vue sont décédées dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 juillet dans les locaux de l’unité antidrogue de...