Lettre à la jeunesse du Sénégal : Excellence, Monsieur Président de la République du Sénégal Macky Sall, Pères et mères, chère jeunesse porteuse de changement

14 - Décembre - 2020

C’est par un cri du cœur que je m’adresse à vous. Ces dernières années, je me reposais dans une fausse quiétude, croyant et espérant que la situation irait s’améliorant pour le pays, spécialement pour les jeunes.
La tragédie récente réveille en moi une douleur profonde, que je partage avec tout le Sénégal. L’exode actuel nous force à constater que la situation sociale et économique laisse à désirer.
Les jeunes sont dans la détresse totale. Un manque d’espoir qui les pousse à braver la mort pour rejoindre un hypothétique eldorado en Europe.
Pourtant, notre pays regorge d’énormes potentialités qui, si elles sont exploitées à bon escient peuvent contribuer à réduire fortement le niveau de pauvreté.
Il devient impératif pour nos gouvernants qui gèrent les ressources du pays d’implémenter de nouveaux paradigmes centrés sur la rationalisation et la bonne gouvernance.
En tout état de cause, le modèle de gouvernance publique doit changer. Car en vérité, le niveau élevé de déperdition de ressources reste un véritable frein pour nos économies déjà bien fragiles.

Malgré tout, j’envoie ce message fraternel à la jeunesse. Je conçois bien les difficultés auxquelles vous êtes confrontées et comment elles peuvent générer chez vous un sentiment d’impuissance. A votre décharge, vous n’avez rien fait pour mériter ça.
Cependant, il y’a un autre danger qui vous menace, c’est celui d’écouter les sirènes qui vous promettent que vous trouverez un eldorado de l’autre côté de l’océan. La réalité est tout autre. Où que vous alliez, il vous faudra travailler à la sueur de votre front pour concrétiser votre idéal. John Fitzgerald Kennedy, 35e Président des États-Unis disait : « Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous mais demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays ». Voilà une attitude qui demande plus de courage et je suis convaincu que vous en êtes capables. Vous pourriez ainsi contribuer au redressement du Sénégal avec cet état d’esprit.
Quelle que soit votre décision, rester ou partir, demandez-vous : Quel est mon but ultime? Est-ce pour mon propre bénéfice ou est-ce que je veux en faire profiter mes concitoyens? La réponse à ces questions devrait guider vos choix et éclairer les moyens à mettre en œuvre. « Rome ne s’est pas faite en un jour », ce qui signifie que c’est avec la persévérance que l’on réalise les plus grandes œuvres. De même le Sénégal ne peut se redresser en un claquement de doigt.
En ce qui me concerne, j’ai quitté le pays depuis 2016, j’avais 23 ans. Moi aussi, j’avais l’impression que mon avenir s’achèverait dans un cul de sac. Alors, j’ai tenté ma chance en allant au Canada, au Québec m’imaginant tout serait facile, mais la réalité m’a rattrapée. Ici aussi, bien que la situation soit différente, le combat pour la survie est le même.
Enfin, j’invite les jeunes du Sénégal, à nous croire que nous sommes aussi valeureux que les jeunes des pays qui nous font rêver. Nous pouvons relever les défis actuels auxquels nous sommes confrontés. Pour cela, il faut avoir confiance en soi.

Vive le Sénégal !!

Lamine Gueye élève

interculturelcom@gmail.com

 

Autres actualités

10 - Octobre - 2020

Coronavirus : 31 nouveaux cas et un décès recensés samedi

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a officialisé samedi 31 contaminations supplémentaires de Covid-19 et un nouveau décès lié...

10 - Octobre - 2020

Assemblée nationale : Vers un nouveau bureau

Les députés de l’Assemblée nationale sont convoqués en plénière mercredi prochain.Une occasion à l’issue de laquelle le bureau de...

02 - Octobre - 2020

Dialogue politique : Général Niang et Cie reçus par Macky Sall

Le président de la République a reçu, hier après-midi, au palais de la République, la Commission politique du Dialogue national dirigée par le...

25 - Septembre - 2020

Moustapha Diakhaté : « Si Macky force un 3e mandat, il verra pire que Wade »

Moustapha Diakhaté met en garde le président Macky Sall à qui on prête des intentions de briguer un 3e mandat. « S’il force un 3e mandat il verra pire que...

25 - Septembre - 2020

Macky Sall accusé d’autisme politique

« A la faveur d’une pluviométrie très abondante (ce qui devrait être perçu comme une bénédiction) notre pays a malheureusement renoué...