Kolda: El Haj Issa Sall déplore l'attitude de la police qui a barré sa caravane pour laisser passer celle de Macky

10 - Février - 2019

Il s'est passé des choses samedi 09 février à Kolda, lorsque caravanes de la coalition Benno Bokk Yakaar et Parti pour l'Unité et la Rassemblement (PUR) se sont croisées. Les forces de l'ordre, chargées de veiller à la sécurité de tous les candidats à la Présidentielle, sont accusées par El Haj Issa Sall d'avoir bloqué son cortège pour favoriser le passage de celui du Président sortant Macky Sall.
"Nous avons été bien escortés de Oussouye à Vélingara par la gendarmerie, qui a été très républicaine en nous facilitant la tâche. Mais c'est au niveau de Kolda que d'autres forces de l'ordre, notamment les GMI (Groupement mobile d'intervention rattachée à la police) ont préféré arrêter notre caravane pour laisser passer celle de Macky Sall", a-t-il dit ce dimanche lors d'une rencontre avec la presse.

"Notre sécurité est impeccable...Personne n'ose nous attaquer"

Toutefois, le candidat du PUR a tenu à bien précisé que sa sécurité ne s'est pas laissé faire. "Notre sécurité est impeccable. D'ailleurs vous vous êtes rendu compte ce n'aurait pas été notre sécurité, nous aurions eu des difficultés. Donc on n'a pas besoin de renfort", a-t-il déclaré avant d'ajouter : "ils (BBY) ne nous ont pas attaqués hier, contrairement à ce que certaines personnes disent. C'est simplement les forces de police qui nous ont demandés de nous arrêter en attendant qu'un autre candidat passe. Je rappelle que nous sommes sur le même pied. Il y a le candidat Macky Sall, il y a le candidat Issa Sall. Ils auraient dû laisser notre cortège passer tout simplement. Nous n'avons pas fait l'objet d'attaque. Personne n'ose nous attaquer"

Autres actualités

16 - Février - 2019

A Podor, Idrissa Seck lance une pique à Aissata Tall Sall

En campagne électorale à Podor, une commune du nord du Sénégal, située à 215 km à l'est de Saint-Louis, l'opposant Idrissa Seck, a osé...

15 - Février - 2019

A Kidira, Idy raille Macky: « pourtant, on pouvait prendre un hélicoptère »

Contrairement au candidat sortant, Macky Sall qui a pris un hélicoptère à cause de l'état catastrophique de l'axe Tamba-Bakel, l'opposant Idrissa Seck a choisi...

15 - Février - 2019

Macky Sall : «La force de l'opposition reste les réseaux sociaux et moi, le terrain !»

Le président sortant et candidat de Benno Bok Yakaar, Macky Sall confirme la suprématie de l’opposition sur les réseaux sociaux. « L’opposition...

15 - Février - 2019

Humilié par Wade, Babacar Gaye dénonce un "complot permanent" et réserve sa décision

Babacar Gaye serait victime d’un certain ostracisme au sein du PDS. Après plusieurs bisbilles qui ont fini par se tasser. En voilà une autre en pleine réunion de...

15 - Février - 2019

Issa Sall lance des piques à ses adversaires " Qu'ils jurent qu’ils n’ont jamais volé l’argent du peuple"

Pour sa première sortie après les événements mortels de Tambacounda, le candidat du Parti de l’unité et du rassemblement, El Hadji Issa Sall qui a...