Kolda: El Haj Issa Sall déplore l'attitude de la police qui a barré sa caravane pour laisser passer celle de Macky

10 - Février - 2019

Il s'est passé des choses samedi 09 février à Kolda, lorsque caravanes de la coalition Benno Bokk Yakaar et Parti pour l'Unité et la Rassemblement (PUR) se sont croisées. Les forces de l'ordre, chargées de veiller à la sécurité de tous les candidats à la Présidentielle, sont accusées par El Haj Issa Sall d'avoir bloqué son cortège pour favoriser le passage de celui du Président sortant Macky Sall.
"Nous avons été bien escortés de Oussouye à Vélingara par la gendarmerie, qui a été très républicaine en nous facilitant la tâche. Mais c'est au niveau de Kolda que d'autres forces de l'ordre, notamment les GMI (Groupement mobile d'intervention rattachée à la police) ont préféré arrêter notre caravane pour laisser passer celle de Macky Sall", a-t-il dit ce dimanche lors d'une rencontre avec la presse.

"Notre sécurité est impeccable...Personne n'ose nous attaquer"

Toutefois, le candidat du PUR a tenu à bien précisé que sa sécurité ne s'est pas laissé faire. "Notre sécurité est impeccable. D'ailleurs vous vous êtes rendu compte ce n'aurait pas été notre sécurité, nous aurions eu des difficultés. Donc on n'a pas besoin de renfort", a-t-il déclaré avant d'ajouter : "ils (BBY) ne nous ont pas attaqués hier, contrairement à ce que certaines personnes disent. C'est simplement les forces de police qui nous ont demandés de nous arrêter en attendant qu'un autre candidat passe. Je rappelle que nous sommes sur le même pied. Il y a le candidat Macky Sall, il y a le candidat Issa Sall. Ils auraient dû laisser notre cortège passer tout simplement. Nous n'avons pas fait l'objet d'attaque. Personne n'ose nous attaquer"

Autres actualités

18 - Avril - 2019

La production industrielle a chuté de 6, 8 % en février (ANSD)

La production industrielle a enregistré en février dernier une chute de 6, 8 %, a appris l’APS de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie...

17 - Avril - 2019

Mamadou Lamine Diallo: « Macky Sall veut se débarrasser du pouvoir au plus tard en 2022… »

Le président du mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo, est d’avis que la suppression prochaine du poste de Premier ministre vise à renforcer davantage les pouvoirs du...

17 - Avril - 2019

Ousmane Mbaye, Directeur du Commerce intérieur: « La structure du prix du pain ne peut être révisée qu'a travers un comité technique… »

Le ministre du Commerce, qui a rencontré l'union des fédérations de boulangers du Sénégal, ce mardi 16 avril, est revenu sur les grandes lignes de leur...

17 - Avril - 2019

Macky écarte définitivement un 3ème mandat : “C’est un faux-débat. Je n’y pense même pas”

Au cours de la rencontre d'hier au Palais entre le chef de l'État et les parlementaires, un député a interpellé Macky Sall sur le 3e mandat. "Président, nous...

17 - Avril - 2019

Le président des Boulangers annonce le maintient du mot d’ordre de grève

Alors que le porte-parole de l’union des fédérations de boulangers du Sénégal a fait la langue de bois devant les médias au sortir de leur réunion...