Kaolack : un CRD dédié à la valorisation du site mégalithique de Sine Ngayènne (ministre)

27 - Août - 2019

Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, Abdoulaye Diop, a annoncé la tenue prochaine à Kaolack (centre) d’un comité régional de développement (CRD) consacré à une réflexion sur les voies et moyens d’assurer une valorisation touristique du site mégalithique de Sine Ngayènne.

"Un comité régional de développement sera organisé d’ici à trois mois avec l’ensemble des ministères concernés pour réfléchir sur la valorisation du site de Sine Ngayenne qui appartient à notre patrimoine culturel et historique", a-t-il déclaré.

Le ministre intervenait à l’issue d’une visite effectuée lundi sur le site de Sine Ngayènne, présenté comme le plus imposant site mégalithique de la Sénégambie. Situé dans la commune de Ngayènne Sabakh, le site historique dispose notamment de 52 cercles de pierres dressées et d’un millier de tumulus.

Le site se singularise également par la variété des alignements et des aménagements sur pierre, à l’image de celles à bouton sommital, les gravures discoïdales, un double cercle localement appelé tombe royal et la richesse du matériel archéologique trouvée lors des fouilles, lit-on dans son document de présentation. Lequel rappelle que le nombre total de monolithes dressés sur le site est de l’ordre de 1102.

Le chef de l’Etat accorde une grande importance à l’histoire du Sénégal qui se confond avec le site historique de Sine Ngayènne qui existe depuis trois siècles avant Jésus Christ, a souligné le ministre de la Culture et de la Communication.

Il s’est ainsi félicité de la présence d’une équipe du ministère du Tourisme, du maire de la commune à sa visite devant ouvrir la voie à une synergie d’actions pouvant permettre de faire retrouver au site de Sine Ngayène, sa vocation touristique d’antan.

De son côté, le maire de la commune de Ngayènne Sabakh, Goumba Gaye, est revenu sur les difficultés qui entravent l’attractivité du site, en citant entre autres l’enclavement et l’absence d’électrification.

"Il faut aussi faciliter l’accès à travers des pistes de production et la construction de centres d’interprétation du site, d’hôtels et de forage, pour assurer un meilleur épanouissement des populations et des visiteurs", a-t-il préconisé.

Autres actualités

11 - Octobre - 2019

Iba Der Thiam : "Ecrire sur l’histoire des confréries n’est pas facile"

L’écriture de l’histoire des confréries musulmanes sénégalaises n’est pas facile à cause de la "concurrence" qui existe entre elles, a...

06 - Octobre - 2019

Matam disposera très prochainement d’un studio d’enregistrement (ministre)

Le ministre de la culture et de la communication, Abdoulaye Diop, s’est engagé samedi, à Matam, à mettre sur place un studio d’enregistrement pour tous les jeunes...

03 - Octobre - 2019

Un édifice culturel majeur sera baptisé ‘’Samba Diabaré Samb’’ (Macky Sall)

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a rendu ‘’un vibrant’’ hommage, mercredi, lors du conseil des ministres, au virtuose du ‘’xalam’’ Samba...

29 - Septembre - 2019

Un studio d’enregistrement "haut de gamme" à Fatick pour la promotion des artistes locaux

La région de Fatick dispose désormais d’un studio d’enregistrement "haut de gamme" qui devrait contribuer à la promotion des artistes locaux à travers...

28 - Septembre - 2019

Kaffrine bientôt doté d’un studio d’enregistrement

La commune de Kaffrine sera bientôt doté d’un studio d’enregistrement grâce à la coopération allemande (GIZ) dans le cadre du projet "Réussir...