Kaolack : les Collectivités territoriales invitées à ouvrir des centres d’alphabétisation

13 - Septembre - 2021

Le chargé de l’alphabétisation à l’Inspection d’académie (IA) de Kaolack (centre), Aliou Ndiaye, a invité dimanche les collectivités territoriales à ouvrir des centres d’alphabétisation au profit des populations.

’’Dans la région de Kaolack, nous n’avons jamais vu une collectivité territoriale ouvrir des centres d’alphabétisation. Et, pourtant, les maires ont en charge cette question. Nous lançons un appel à tous les maires de commune, d’inscrire dans leur budget l’ouverture de centres d’alphabétisation au profit des populations’’, a invité Aliou Ndiaye.

Il s’exprimait en marge d’une journée de promotion de la langue sérère à Kaolack organisée par des auditeurs de la station régionale de la RTS dans le cadre de la semaine nationale de l’alphabétisation qui se tient du 8 au 14 septembre.

Cette semaine a pour thème : ’’L’alphabétisation et son enseignement pendant et après la crise de Covid-19’’.

’’L’alphabétisation est partout traitée en parent pauvre. Dans notre académie, pour toute une région nous n’avons que 35 classes d’alphabétisation réparties dans quatre inspections de l’éducation et de la formation (IEF). Ceci, est très insuffisant pour la promotion des langues nationales’’, a déploré le chargé de l’alphabétisation à l’IA de Kaolack.

’’Nous avons dix centres d’alphabétisation dans le département de Nioro, dix à Kaolack commune, cinq à Guinguinéo et cinq à Kaolack département’’, a-t-il détaillé.

Il a rappelé que le Sénégal est ’’dans une dynamique de promotion des langues’’.

’’L’introduction des langues dans le système éducatif prouve que le ministère jette un clin d’œil aux différentes langues codifiées du Sénégal’’, a dit Aliou Ndiaye.

Il a magnifié la tenue de cette manifestions qui, selon lui, ’’est une manière de promouvoir la langue sérère à Kaolack’’.

’’Cette rencontre entre en faveur des actions de la semaine de l’alphabétisation. Elle s’active pour redorer le blason de la langue sérère à Kaolack’’, a encore souligné M. Ndiaye.

L’animateur de l’émission, Djiby Ndiaye, a indiqué que ’’cette activité est organisée par des auditeurs de la RTS pour promouvoir la langue sérère’’.

’’Pour développer les langues au Sénégal, il faut penser à une politique linguistique cohérente. L’alphabétisation sauve les cultures qui sont menacées’’, a t-il dit.

Selon lui, ’’l’alphabétisation et les langues nationales sont des leviers incontournables au développement économique et social’’ du pays.

Autres actualités

14 - Décembre - 2020

Les associations Saloum Rapatak et Désir D'art de France au coeur de la lutte contre l'émigration clandestine

Ces associations à savoir Saloum Rapatak du Sénégal(kaolack) et Désir D'art de la France ont conjugué leurs efforts en initiant ensemble le festival...

07 - Décembre - 2020

Émigration clandestine: « Saloum Rapatak » et » Désir d’Art Afrique Focus » lancent un Festival pour éveiller la jeunesse !

Les associations » Saloum Rapatak » et « Désir d’Art Afrique Focus » de Bordeaux, France, ont fait face à la presse ce 5 décembre lors...

02 - Décembre - 2020

Boulangerie : La réforme vise à juguler la concurrence déloyale (régional du commerce)

Le Commissaire aux enquêtes économiques et chef du service régional du commerce de Kaolack a affirmé que les réformes dans la boulangerie vise à juguler...

10 - Octobre - 2020

L’Association « Saloum Rapatak » lance encore un énième un cri d’alarme sur la reprise du Phénomène « Braça ou Barçakh »

L’Association « Saloum Rapatak » a tenu hier une réunion d’urgence avec ses membres suivie d’un point de presse pour attirer l’attention des...

12 - Septembre - 2020

Contre le coronavirus, un acteur propose d’appliquer les leçons tirées de la lutte contre le Vih

Le docteur Ibrahima Ndiaye, point focal de la prise en charge du Vih à Kaolack, a souligné la nécessité d’appliquer au combat contre le nouveau coronavirus, les...