Kaffrine : une étude sur les inondations au menu d’un atelier

04 - Juillet - 2019

Le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement a organisé mercredi à Kaffrine un atelier de restitution des études hydrologiques et topographiques pour comprendre la problématique des inondations dans cette région centre du pays, a constaté l’APS.

"Ces études vont permettre de comprendre l’origine scientifique des eaux qui étaient accumulées au niveau de la région de Kaffrine en 2010, 2013 et 2014. Nous avons travaillé avec l’appui de notre partenaire technique (ENABEL) dans le cadre d’une recherche action sur la gestion intégrée des ressources en eau", a expliqué Ndiaye Khoudia Mbengue de la direction de la gestion de la planification des ressources en eau au niveau de ce ministère

Cette rencontre a été présidée par l’adjoint du gouverneur de Kaffrine chargé du développement, Cheikh Ndiaye en présence des autorités administratives, des chefs de service et des délégués de quartiers.

Mme Mbengue a rappelé que la tutelle avait été saisie en 2016 pour faire une étude technique permettant de comprendre la problématique des inondations à Kaffrine".

Selon la responsable des études hydrologiques et topographiques, cette étude visait "surtout à mettre le focus sur l’origine de l’eau qui occasionnait les inondations dans cette région du centre".

Cet atelier va permettre de recueillir les avis des différentes parties prenantes afin d’aller encore sur le terrain et faire la cartographie pour davantage comprendre l’origine des inondations au niveau de la région de Kaffrine.

À Kaffrine, a-t-elle encore expliqué, "nous avons par endroit des cuvettes. C’est à l’image d’une calebasse. Et, quand elle ne s’infiltre pas l’eau stagne".

Elle a souligné que les inondations sont causées par l’installation des populations dans les zones de cuvettes en période de sécheresse, ajoutant qu’elles ont été piégées par le retour de la pluviométrie ces dernières années.

Ndiaye Khoudia Mbengue a souligné l’importance de "s’inscrire dans la durabilité", pour voir comment récupérer les eaux de ruissellement avant qu’elles n’arrivent au niveau de la cuvette.

"Notre objectif c’est de faire en sorte que le problème des inondations qui est aujourd’hui perçu de façon négative soit transformé positivement pour accompagner le développement de la région de Kaffrine", a conclu Mme Mbengue.

Autres actualités

06 - Juin - 2020

Campagne agricole 2020-2021 : 7.773,2 tonnes de semences d’arachide déjà reçues à Kaffrine (DRDR)

La région de Kaffrine (centre) a reçu, à ce jour, 7.773,2 tonnes de semences d’arachide représentant 57,40 % du quota de 13.541,5 tonnes prévu, a...

29 - Mai - 2020

Reprise des cours : seuls 20 % des enseignants doivent rejoindre leur poste d’affectation

Environ 20 % des enseignants sont concernés par les navettes organisées pour leur permettre de rejoindre les écoles, 80 % d’entre eux étant déjà...

23 - Mai - 2020

Kaffrine : plus de la moitié des enseignants localisé hors du territoire régional (IA)

Plus de la moitié du personnel enseignant de la région de Kaffrine, un effectif de 1 633 sur près 3 000, concerné par la réouverture des classes d’examen,...

19 - Mai - 2020

Prêts aux acteurs touristiques : Kaffrine bénéficie de cinq millions FCFA

La région de Kaffrine a bénéficié d’un montant de cinq millions Francs CFA sur les 3,7 milliards de francs CFA destinés aux acteurs du secteur...

18 - Mai - 2020

Covid-19 : Kaffrine redouble de vigilance

La vigilance est de mise à Kaffrine où aucun cas de Covid-19 n’a encore été enregistré malgré de nombreuses alertes, près de 200 au total,...