Infrastructures routières : Des investissements multipliés par dix de 2005 à 2017

02 - Mai - 2017

Infrastructures routières : Des investissements multipliés par dix de 2005 à 2017

Le directeur général de l’Agence des travaux et de gestion des routes (Ageroute) a déclaré, samedi, à Saly, que les investissements sur les infrastructures routières ont été multipliés par dix depuis 2005. Selon Ibrahima Ndiaye, le Sénégal est le premier pays en Afrique de l’Ouest, en termes de patrimoine routier, avec un niveau de service d’environ 80 %.
Une randonnée pédestre organisée, samedi, par l’Ageroute, a été pour le directeur général, Ibrahima Ndiaye, une occasion de revenir sur l’état des routes du Sénégal. Selon lui, les infrastructures routières occupent une place de choix dans le Plan Sénégal émergent (Pse). «De 2005 à aujourd’hui, les investissements sur les infrastructures routières ont été multipliés par dix », a-t-il dit. M. Ndiaye note que le Sénégal est en plein boom économique avec des croissances frisant les 7 %, soulignant que l’État a misé sur les autoroutes qui sont en train de prendre forme. « Le Sénégal est en avance en Afrique de l’Ouest en ce qui concerne la construction d’autoroute. Nous sommes déjà arrivés à Sindia et en 2018, l’autoroute arrivera à Mbour, Thiès et Touba », a assuré le directeur général de l’Ageroute qui a plaidé pour la préservation de cette avance. «Le Sénégal, comparé à ses voisins de l’Afrique de l’Ouest, est très loin devant avec un patrimoine routier dont le niveau de service est d’environ 80 %, des routes classées en bon et moyen état », a affirmé le directeur général de l’Ageroute qui a, toutefois, précisé que les investissements doivent être préservés notamment contre la surcharge qui, a-t-il dit, détériore l’état des routes. « Chaque année, la surcharge à l’essieu, qui est un énorme problème, coûte 50 milliards de FCfa pour les routes et c’est le montant que l’État injecte pour l’entretien routier », a indiqué M. Ndiaye qui a invité tous les transporteurs à préserver cette surcharge à l’essieu.
Cette randonnée pédestre organisée dans le cadre des Journées de réflexions et de prospectives de Ageroute a, entre autres, permis à son personnel de réfléchir sur l’exécution et la mise en œuvre des projets routiers tels que définit par l’État. Cette démarche vise à améliorer la qualité et le suivi des infrastructures, à réaliser des actions profitables aux populations du Sénégal. Ces dernières ont aussi été sensibilisées sur la sécurité routière.

Autres actualités

02 - Septembre - 2020

Coronavirus : 88 cas supplémentaires et 3 décès rapportés mercredi

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a officialisé mercredi 88 nouvelles contaminations de Covid-19 et trois décès supplémentaires...

02 - Septembre - 2020

Chef de l’opposition ou nouveau strapontin ?

On ne parle plus que de cela depuis quelques semaines. La question du statut du chef de l’opposition est sur toutes les lèvres mais personne ne comprend pourquoi cette...

02 - Septembre - 2020

«On a l’impression que c’est de la mafia! …»

Scandale ! Les 69 milliards de F CFA débloqués pour soutenir les agents de santé à travers une prime de motivation semblent disparaître des caisses selon Sidya...

02 - Septembre - 2020

«Ceux qui viennent de déposer et celui qui n’a pas encore déposé, ont tous violé la loi»

Le mal est déjà fait. Les ministres qui viennent de déposer leur déclaration de patrimoine et le membre du gouvernement qui rechigne toujours à déclarer...

22 - Août - 2020

Salles d'examens Cfee inondées: le ministère de l'Education minimise et annonce des épreuves de remplacement

Dans un communiqué parvenu à PressAfrik, Mohamed Moustapha Diagne, Directeur de la Formation et de la Communication et porte-parole du ministère de l'Éducation...