Guy Marius Sagna entame une grève de la faim

19 - Septembre - 2021

A peine sorti de détention au Commissariat central où il a été enfermé pour avoir participé à la marche contre la vie chère hier vendredi, Guy Marius Sagna a rejoint un autre front. L'activiste a entamé une grève de la faim pour se solidariser aux enseignants des classes passerelles qui réclament leur recrutement dans la fonction publique.

"Je m'appelle Guy Marius Sagna. Je viens de démarrer une grève de la faim en solidarité aux enseignants des classes passerelles injustement lésés par le recrutement clientéliste de 5000 enseignants effectué par les politiciens de l'APR", a-t-il écrit dans une note transmise à PressAfrik.

Il ajoute: "Ces enseignants ont commencé depuis hier une grève de la faim au siège du FRAPP pour exiger d'être remis dans leur droit car leur place a été donnée à des enfants et neveux de membres de l'APR qui n'ont jamais été enseignants".

Guy Marius Sagna informe qu'hier les grévistes étaient au nombre de cinq (05) enseignants. Et qu'à ces 5 viennent s'ajouter 04 grévistes de la faim qui sont: Serigne Mor Ndao, enseignant depuis 3 ans, IEF Birkelane. En poste actuellement Niassène; Fatou Ndao; Enseignante depuis 3 ans. IEF Kougheul. Actuellement à Nioro Thiallène; Ndeye Fatou Mboup, enseignante depuis 3 ans, IEF Kaffrin, ctuellement en poste à Sam Ngueyenne, Guy Marius Sagna, membre du FRAPP

Ce qui porte donc le nombre de grévistes de la faim à 09 pour l'instant.

Il rappelle également que les 5 premiers enseignants à voir débuté la grève sont: Aminata Sylla, IEF Goudiry, enseignante depuis 04 ans, actuellement en poste à Toumbouguel; Mama Konté, IEF Sedhiou. Enseignante depuis 02 ans et actuellement en poste à Toubacouta; Demba Gueye, enseignant depuis depuis 03 ans et actuellement en poste à Missirah Kouthiam; Adama Dramé, IEF Koungheul, enseignant depuis 03 ans. Actuellement en poste à Keur Ndémé; Cheikh Oumar Cissokho, IEF Birkelane, enseigne depuis 3 ans. Actuellement en poste à Keur Ngatta.

"Recruter des non enseignants à la place d'enseignants parce que tout simplement ils sont les fils et filles de militants de l'APR ou sont militante.s de l'APR, DU DËGG DU YOON! (Ce n'est pas normal, ndlr)", dénonce Guy Marius.

Avant de lancer au appel au chef de l'Etat: "Monsieur le président Macky Sall recrutez les 181 enseignants des classes passerelles injustement lésés par votre recrutement clientéliste".

Autres actualités

25 - Janvier - 2021

Couvre- feu : les chiffres de l’inefficacité

Le couvre-feu instauré à Dakar et à Thiès ne semble pas freiner la propagation du virus. Près d’un mois après l’installation des...

25 - Janvier - 2021

Utilisation du fonds force covid-19: Mansour Faye et Matar Bâ doivent toujours des pièces justificatives au Comité de suivi

Le comité de suivi du Fonds forces covid-19 peine à boucler son rapport, car elle est toujours en attente des pièces justificatives de certains départements...

25 - Janvier - 2021

Changement à la coalition Jotna

La coalition Jotna/patriotes pour l’alternative a renouvelé ses instances samedi dernier. A l’issue de la rencontre, le président de ladite coalition, Bruno...

03 - Janvier - 2021

Opposition: Le coup tordu d’Idrissa Seck

La crédibilité de l’opposition et la sincérité du pouvoir se jouaient dans ce dialogue politique et national. Pen­dant longtemps, l’on a...

14 - Décembre - 2020

Dialogue politique ou stratégie politique : les sales coups de Macky à l’opposition

Le Président Macky Sall se fait le chantre du dialogue ! Mais au vu des gains politiques personnels qu’il en tire et les coups K0 portés à l’opposition à...