Guy Marius Sagna entame une grève de la faim

19 - Septembre - 2021

A peine sorti de détention au Commissariat central où il a été enfermé pour avoir participé à la marche contre la vie chère hier vendredi, Guy Marius Sagna a rejoint un autre front. L'activiste a entamé une grève de la faim pour se solidariser aux enseignants des classes passerelles qui réclament leur recrutement dans la fonction publique.

"Je m'appelle Guy Marius Sagna. Je viens de démarrer une grève de la faim en solidarité aux enseignants des classes passerelles injustement lésés par le recrutement clientéliste de 5000 enseignants effectué par les politiciens de l'APR", a-t-il écrit dans une note transmise à PressAfrik.

Il ajoute: "Ces enseignants ont commencé depuis hier une grève de la faim au siège du FRAPP pour exiger d'être remis dans leur droit car leur place a été donnée à des enfants et neveux de membres de l'APR qui n'ont jamais été enseignants".

Guy Marius Sagna informe qu'hier les grévistes étaient au nombre de cinq (05) enseignants. Et qu'à ces 5 viennent s'ajouter 04 grévistes de la faim qui sont: Serigne Mor Ndao, enseignant depuis 3 ans, IEF Birkelane. En poste actuellement Niassène; Fatou Ndao; Enseignante depuis 3 ans. IEF Kougheul. Actuellement à Nioro Thiallène; Ndeye Fatou Mboup, enseignante depuis 3 ans, IEF Kaffrin, ctuellement en poste à Sam Ngueyenne, Guy Marius Sagna, membre du FRAPP

Ce qui porte donc le nombre de grévistes de la faim à 09 pour l'instant.

Il rappelle également que les 5 premiers enseignants à voir débuté la grève sont: Aminata Sylla, IEF Goudiry, enseignante depuis 04 ans, actuellement en poste à Toumbouguel; Mama Konté, IEF Sedhiou. Enseignante depuis 02 ans et actuellement en poste à Toubacouta; Demba Gueye, enseignant depuis depuis 03 ans et actuellement en poste à Missirah Kouthiam; Adama Dramé, IEF Koungheul, enseignant depuis 03 ans. Actuellement en poste à Keur Ndémé; Cheikh Oumar Cissokho, IEF Birkelane, enseigne depuis 3 ans. Actuellement en poste à Keur Ngatta.

"Recruter des non enseignants à la place d'enseignants parce que tout simplement ils sont les fils et filles de militants de l'APR ou sont militante.s de l'APR, DU DËGG DU YOON! (Ce n'est pas normal, ndlr)", dénonce Guy Marius.

Avant de lancer au appel au chef de l'Etat: "Monsieur le président Macky Sall recrutez les 181 enseignants des classes passerelles injustement lésés par votre recrutement clientéliste".

Autres actualités

04 - Septembre - 2021

Elections locales du 23 janvier prochain au Sénégal : tous contre « Macky »

A moins de 5 mois des élections départementales et communales du 23 janvier 2022, la cartographie des coalitions politiques se dessinent peu à peu, depuis l’annonce...

04 - Septembre - 2021

Coalition Yewwi Askan Wi : Zahra Iyane Thiam accuse les responsables de plagiat

La ministre Zahra Iyane Thiam et membre du pôle communication de Benno bokk yaakaar (mouvance présidentielle), a accusé les leaders de la coalition Yewwi Askan WI, de plagiat....

04 - Septembre - 2021

Depuis le 21 août 2020, Karim Wade a retrouvé son droit d’être électeur et éligible

Le Collectif des avocats de Karim Wade, qui a été condamné arbitrairement à l’issue d’un procès politique et une parodie de justice, informe...

04 - Septembre - 2021

Covid-19 Sénégal: la chute des nouveaux cas enregistrés se poursuit, 9 décès enregistrés

La troisième vague de Covid-19 sera bientôt un mauvais souvenir si les tendances baissières de ces deux dernières semaines se confirment dans celles à venir. Ce...

04 - Septembre - 2021

Le ministre du Commerce fixe les prix de l’huile, du sucre du gaz…(document)

Face à la flambée des denrées de première nécessité qui sévit la population sénégalaise depuis plusieurs mois, le ministre du...