Guy Marius Sagna entame une grève de la faim

19 - Septembre - 2021

A peine sorti de détention au Commissariat central où il a été enfermé pour avoir participé à la marche contre la vie chère hier vendredi, Guy Marius Sagna a rejoint un autre front. L'activiste a entamé une grève de la faim pour se solidariser aux enseignants des classes passerelles qui réclament leur recrutement dans la fonction publique.

"Je m'appelle Guy Marius Sagna. Je viens de démarrer une grève de la faim en solidarité aux enseignants des classes passerelles injustement lésés par le recrutement clientéliste de 5000 enseignants effectué par les politiciens de l'APR", a-t-il écrit dans une note transmise à PressAfrik.

Il ajoute: "Ces enseignants ont commencé depuis hier une grève de la faim au siège du FRAPP pour exiger d'être remis dans leur droit car leur place a été donnée à des enfants et neveux de membres de l'APR qui n'ont jamais été enseignants".

Guy Marius Sagna informe qu'hier les grévistes étaient au nombre de cinq (05) enseignants. Et qu'à ces 5 viennent s'ajouter 04 grévistes de la faim qui sont: Serigne Mor Ndao, enseignant depuis 3 ans, IEF Birkelane. En poste actuellement Niassène; Fatou Ndao; Enseignante depuis 3 ans. IEF Kougheul. Actuellement à Nioro Thiallène; Ndeye Fatou Mboup, enseignante depuis 3 ans, IEF Kaffrin, ctuellement en poste à Sam Ngueyenne, Guy Marius Sagna, membre du FRAPP

Ce qui porte donc le nombre de grévistes de la faim à 09 pour l'instant.

Il rappelle également que les 5 premiers enseignants à voir débuté la grève sont: Aminata Sylla, IEF Goudiry, enseignante depuis 04 ans, actuellement en poste à Toumbouguel; Mama Konté, IEF Sedhiou. Enseignante depuis 02 ans et actuellement en poste à Toubacouta; Demba Gueye, enseignant depuis depuis 03 ans et actuellement en poste à Missirah Kouthiam; Adama Dramé, IEF Koungheul, enseignant depuis 03 ans. Actuellement en poste à Keur Ndémé; Cheikh Oumar Cissokho, IEF Birkelane, enseigne depuis 3 ans. Actuellement en poste à Keur Ngatta.

"Recruter des non enseignants à la place d'enseignants parce que tout simplement ils sont les fils et filles de militants de l'APR ou sont militante.s de l'APR, DU DËGG DU YOON! (Ce n'est pas normal, ndlr)", dénonce Guy Marius.

Avant de lancer au appel au chef de l'Etat: "Monsieur le président Macky Sall recrutez les 181 enseignants des classes passerelles injustement lésés par votre recrutement clientéliste".

Autres actualités

02 - Décembre - 2020

Chefs de partis politiques au Sénégal: Faux démocrates vrais dictateurs

La crise qui agite actuellement le parti Rewmi est symptomatique de la manière dont les chefs de partis gèrent leur formation politique. Même s’ils aiment...

29 - Novembre - 2020

Destitution de Déthié Fall : Les explications d’Idrissa Seck

Idrissa Seck a décidé de destituer celui qui était jusqu’ici le numéro 2 de Rewmi. Dans un enregistrement sonore en possession de Seneweb, le président de...

29 - Novembre - 2020

​Cheikh Bamba Dièye au ministre de la Santé: « Cette pandémie ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt »

Cheikh Bamba Dièye, député à l’Assemblée nationale s’est adressait au ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Abdoulaye Diouf Sarr...

17 - Novembre - 2020

Idy, entre Ulysse et Judas

Au lendemain de la publication de son livre blanc sur les fraudes électorales de 2019, le leader de Rewmi était déjà en négociation avec Macky dans la totale...

03 - Novembre - 2020

Amsatou Sow Sidibé ouvre le feu sur Idrissa Seck

Le professeur Amsatou Sow Sidibé, membre de la coalition Idy 2019, a analysé le ralliement du leader de Rewmi à la mouvance présidentielle. « On est toujours...