GuiGui et Déesse Major… Quand le vulgaire n’est pas sexy

17 - Août - 2016

GuiGui et Déesse Major… Quand le vulgaire n’est pas sexy

Les deux stars Sénégalaises sont connues pour leurs déboires, mais également pour leurs photos sexy, qu’elles n’hésitent pas à publier sur les réseaux sociaux. Des photos qui les mettent toujours plus sur le devant de la scène médiatique. Trop souvent, ces deux là confondent le terme sexy et le terme vulgaire. Aller à l’école ou ouvrir un dictionnaire de temps à autres ne ferait pas de mal à certaines. Fut un temps ou la femme sexy rimait avec épaules dévoilées ou jupes fendues.Aujourd’hui, le mot sexy se perd quelque part dans la vulgarité. Et si l’une peut se vanter que tous veulent lui ressembler, elle n’a pas dû apprécier que l’autre la copie !

GuiGui et Déesse sont très présentes sur les réseaux sociaux, comme Facebook, Instagram ou autres. Une présence de tous les instants, grâce notamment aux photos qu’elles postent, et qui font systématiquement le buzz sur la toile. Des photos, oui, mais pas n’importe lesquelles…puisque depuis leurs apparitions, les deux chanteuses publient des clichés d’elles de plus en plus sexy, recouvertes avec de moins en moins de vêtements, et voire même dans des positions à la limite de la décence. Et si c’était pour faire parler d’elles, puisque plus elles sont omniprésentes, plus elles font vendre ? Et si elles en faisaient un peu trop, si ce n’est pas pour faire vendre ? Sanlimitesn.com vous laisse seuls juges. Les photos sexy, un fond de commerce inépuisable pour les deux stars qui désormais osent tout, à l’image de Déesse Major qui a publie des photos et vidéos très « hot » Et vous, vous pensez qu’elles vont trop loin ?
En effet, si le style de l’une est superbe , elle ressemblait surtout beaucoup à celle de l’autre. Et sans allé trop loin, on trouve que ces deux là, manquent de créativité elles copient toujours les autres stars internationaux : « Les modes et les tendances reviennent sans cesse et certaines personnes t’ordonnent de les suivre. Elles s’habillent comme si elle remettaient en cause la norme. Mais au final, porter ces vêtements, adopter ces postures, montrer ses tatouages et ses seins… Tout cela est devenu la norme. Les gens paient pour les voir, sans réellement y prêter attention. Si c’est ce qu’elles désirent, très bien, mais la route qu’elles empruntent ne mène nulle part. » Grace.

Les deux se copient mutuellement elles ont dans ses photos, la même coiffure et le même style vestimentaire ! Qui copie qui ?

Autres actualités

20 - Mars - 2020

Diop Iseg peaufine sa défense et attend son face à face avec le Doyen des Juges

Inculpé et placé sous mandat de dépôt, le 12 mars dernier, pour une affaire de mœurs, Mamadou Diop le directeur général de l’école de...

19 - Mars - 2020

Affaire de la vidéo «fuitée» : Ndéla Madior Diouf traîne le jeune Babacar Diop en justice…

L’affaire de la vidéo «fuitée» a été soulevée, hier, dans la presse. Elle implique, ainsi, Ndéla Madior Diouf et une partie du...

17 - Mars - 2020

(Vidéo) : « c’est loin d’être fini » Awa Baldé se venge et cogne sur Clara « amna ay preuves you leer ak liga nekai wone yep biir gaindé»

(Vidéo) : « c’est loin d’être fini » Awa Baldé se venge et cogne sur Clara « amna ay preuves you leer thie sa eumb yi ak dome yi ak liga nekai...

07 - Mars - 2020

Me Ciré Clédor Ly : « Peut-être que Diop de l’Iseg a refusé de déférer à la convocation pour éventuellement éviter une garde à vue. Si c’est le cas… »

Me Ciré Clédor Ly défendra Dieynaba Baldé connue sous le pseudonyme d’artiste « Dieyna », dans le différend qui l’oppose à...

05 - Mars - 2020

Divorce : Ahmed Khalifa Niass perd un appartement au Maroc au profit de Yaye Fatou Diagne

La chambre civile et commerciale de la Cour suprême de Dakar a cassé, hier, un jugement condamnant la coordonnatrice du Promise, Yaye Fatou Diagne, à restituer un bien...