Groupe "Keur Gui" l'histoire d'une idéologie constante

18 - Janvier - 2019

La première fois que j'ai entendu parler d'eux, ils n'avaient pas encore l'âge de la maturité. Mais ils savaient faire la différence non seulement du bien et du mal mais de l'intérêt commun à tous.
Ils sont tous issus de famille aisée connue au niveau de Kasnack santhiaba.
A l'époque de l'administrateur civil BETHIO THIOUNE à Kaolack, ils étaient encore très petits pour comprendre, ce n'est qu'à l'âge ADO à la période d'exercice de feu ABDOULAYE DIACK qu'ils ont commencé à se faire entendre sur la gabegie de la gestion de la cité KAOLACK;
BETHIO THIOUNE disait :"Budget bi joqé nako adya" et DIACK lui : "Vos parents ne payent pas l'impôt et je ne peux saisir vos biens car vous n'avez que des palliassions chez vous ! J'ai baptisé la plupart des jeunes ici".
Ces répliques virevoltants font partit de ce qui ont révoltés ces jeunes.
"KEUR GUI" n'est pas un concept du hasard, leur idéologie émane du vécu, des constats palpables et de propos néfastes à l'endroit d'une population donnée.
Un chef de la cité qui fréquentait la concession de Kilifeu Keurgui car étant ami avec le père de ce dernier, une maison très fréquentée par des adultes mais aussi par des jeunes qui prenaient le thé ensemble et parlaient ensemble des problèmes de la vie, tout un brassage de générations.
KEUR GUI ne pouvait pas avoir une autre dénomination que KEUR GUI symbole de la cellule familiale, ainsi est née ce légendaire Crew du Saalum : MBESSAN -OUMAR - VIEUX ou "Kilifeu taaw Thiat ". Un trio de choc pour une ambiance d'enfer. Ils ont commencé à écrire, beaucoup écrire, ce qui était rare pour des rappeurs qui venaient de commencer dans les années 1995. Ils pouvaient rester du matin au soir à écrire et s'enfermer même dans la cuisine à écrire et à manger du gratin pour faire l'état des lieux à KAOLACK .
Leur premier spectacle a eu lieu à KASNACK avec l'ASC MAGG DAAN dans la rue, et déjà tous jeunes , ils ameutaient tout le quartier quand ils jouaient.
Et là, le Crew a pris une autre tournure car TAAW est sortie de la maison. Certainement sur instruction du Maire, histoire de les corriger ou de les intimider, mais cela n'a pas empêché à la bande à Kilfeu de continuer leur combat jusqu'à l'arrestation de KILIFEU et de TAAW . THIAAT qui avait échappé au filet de la police, c'était retrouvé chez moi. Et chaque nuit on marchait ensemble jusque devant le mur de la MAC "maison d'arrêt et de correction" et j'entends toujours sa voix "sama garsyi njingui fi ndeyssan" et avec les larmes aux yeux nous retournions sur nos pas pour aller se coucher, on faisait la même chose tous les soirs jusqu'à leur sortie de prison.
Et là, le crew a pris une autre tournure car TAAW est sortie de la maison.
Leurs textes deviennent plus engagés et prend une autre envergure nationale, ils décidèrent de se produire avec l'aide des amis, sortir un album et faire leur première conférence de presse à la salle de rédaction de SUD FM SEN RADIO CENTRE tous nus et déclamant la voix du peuple qui n'a pas de voix.
Ils ont beaucoup influencé la première émission HIP HOP de SUD "BOOM BOOM ATTACK" dont MACTAR SUUL BI était le déclencheur comme invité de DJ COOL D en 1997.
DIACK fût le mentor de DIOUF comme gouverneur à 25 ans à Kaolack et comme président DIOUF en fait un questeur à l'assemblée, il était le seul à oser dire certaine chose à DIOUF; Sur ce rapprochement et dans sa constance KEUR GUI sort première mi-temps, faisant aussi le bilan des deux mandats de DIOUF avec deuxième mi-temps pour aboutir dans une mouvance politique beaucoup plus ouverte du multipartisme à la démocratie avec ABDOULAYE WADE. Beaucoup plus de maturité qui a fait naître au-delà du concept KEUR GUI, un esprit appelé Y'EN A MARRE dont beaucoup de jeunes Sénégalais ont épousé aujourd'hui pour en faire un cadre de veille et d'alerte. Coaché par un ami, un frère, un natif et un fidèle et inconditionnel de la maison Gadj Pape Le Kaolackois,au-delà de leurs parents qui mieux pour vous parlez de MBESSAN ET DE Cyrille que GADJAGA
KEUR GUI N'APPARTIENT PLUS A Keur Gui MAIS A LA NATION SENEGALAISE.

Hady NIANG
00212678474646
hadyniang@yahoo.fr

Autres actualités

14 - Février - 2019

RECOMPENSE – Primé aux Grammy Awards : Baba Maal sur le trône avec Black Panther

Après le Grand prix pour les arts en 2017 et le prix Music in Africa honorary Awards, Baba Maal vient encore d’être distingué pour la partition qu’il a...

12 - Février - 2019

ART AFRICAIN – Restitution des œuvres : Le piège de la réparation

Si beaucoup d’intellectuels du continent approuvent sans faille les conclusions rendues dans leur rapport par Felwine Sarr et Bénédicte Savoy en faveur de la restitution des...

05 - Février - 2019

Utilisation des œuvres artistiques pendant la campagne électorale LA SODAV APPELLE LES ACTEURS POLITIQUES A PAYER LES REDEVANCES

La campagne électorale pour la présidentielle du 24 février 2019 a démarré depuis dimanche dernier, avec des meetings et des caravanes au rythme...

01 - Février - 2019

STRATEGIE – Lettre de politique sectorielle : Le ministère de la Culture valide son agenda 2019-2023

Les directeurs des centres culturels régionaux et les chefs de service des différents départements du ministère de la Culture ont procédé hier à...

31 - Janvier - 2019

PANEL – Débat sur ses œuvres : Felwine Sarr réinvente le développement du continent

Invité des Dimanches littéraires, Felwine Sarr a «réinventé» une vision de développement de l’Afrique par la synthèse de son...