Fatick : appel à la redynamisation "d’un esprit de veille environnemental" (gouverneur)

12 - Juin - 2019

L’adjoint au gouverneur de la région de Fatick, Cheikh Ahmadou Ndoye, a appelé à la redynamisation "d’un esprit de veille environnementale" chez les citoyens, afin que tous prennent en compte le souci de la préservation de l’atmosphère.

"J’en appelle à une redynamisation de notre esprit de veille environnementale, pour qu’ensemble nous prenions en compte, dans chaque geste du quotidien, le souci de préservation de notre atmosphère", a lancé M. Ndoye.

Il s’exprimait mardi à Toubacouta, lors de la cérémonie officielle marquant la célébration, dans la région de Fatick, de la Journée mondiale de l’environnement (JME).

La cérémonie a eu lieu en présence du député-maire de Toubacouta, Pape Seydou Dianko, des chefs des services régionaux et des acteurs de l’environnement.

"Nous devons assurer aux générations futures un développement harmonieux par l’adoption de nouvelles initiatives de développement durable, à travers notamment l’abandon progressif des centrales thermiques […] et la mise en place de systèmes innovants de gestion des déchets", a-t-il ajouté.

Il a expliqué que "c’est dans cette perspective que la commune de Toubacouta a été choisie, pour abriter la cérémonie officielle de la Journée régionale de l’environnement afin de faire le plaidoyer pour combattre la pollution de l’air".

"Toubacouata présente un écosystème particulier de concentrations de ressources naturelles et maritimes avec une riche biodiversité qui en fait une zone touristique et écologique d’une grande importance à préserver et à accroître", a-t-il fait valoir.

L’intérêt du thème "Combattre la pollution de l’air", choisi pour cette 47e JME, réside "dans la nécessité pour chacun d’entre nous, de prendre conscience de l’urgence qu’il y a à réfléchir et à agir ensemble pour mettre un terme aux comportements humains responsables de la pollution atmosphérique", a-t-il déclaré. Selon lui, plus qu’un slogan, ce thème constitue une véritable alerte.

Il a rappelé que "des études ont montré que neuf personnes sur dix dans le monde, sont exposées à des niveaux de pollution atmosphérique supérieurs aux normes de sécurité admises par l’Organisation mondiale de la santé" (OMS).

"La prolifération constatée des maladies respiratoires comme l’asthme et certains cancers est une parfaite illustration de la détérioration de la qualité de l’air par la présence de particules nocives", a-t-il encore déploré.

Des récompenses ont été offertes aux élèves de Toubacouta lauréats d’un concours organisé sur le thème de la préservation de l’environnement.

Autres actualités

01 - Juin - 2019

Fatick : 1.728 tablettes et 36 ordinateurs offerts à 30 écoles

Trente écoles élémentaires des Inspections de l’éducation et de la fromation (IEF) de Fatick et Dioffior ont reçu 1.728 tablettes et 36 ordinateurs...

24 - Mai - 2019

Matar Bâ : "Fatick dispose d’un environnement propice au développement"

La commune de Fatick dispose d’un environnement infrastructurel propice au développement des entreprises et sociétés industrielles, a soutenu jeudi son maire....

22 - Mai - 2019

Fatick : 2150 moustiquaires imprégnées aux populations de Bettenty

Le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) et l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal ont procédé mardi à la distribution de 2150...

22 - Mai - 2019

Une salle de classe du CEM de Bettenty réhabilitée grâce à l’appui de l’ambassade américaine

L’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Tulinabo Mushingi, a officiellement réceptionné une salle de classe du CEM de Bettenty (Toubacouta)...

20 - Mai - 2019

L’académie de Fatick récompense ses meilleurs élèves des séries scientifiques

L’académie de Fatick a récompensé ses meilleurs élèves des séries scientifiques à l’issue de la 8ème édition du concours...